Le Prazosin : un nouveau traitement prometteur contre les cauchemars et le stress post-traumatique

, Partager

Un médicament générique déjà utilisé par des millions d’américains pour le traitement des problèmes de prostate et de l’hypertension s’est révélé capable d’améliorer le sommeil et de diminuer l’occurrence de cauchemars traumatiques chez les vétérans souffrant d’ESP.

De nombreux américains seraient affectés par un dysfonctionnement du sommeil. Selon une étude publiée récemment dans le journal "Sleep", l’insomnie coûterait aux employeurs 4.4 jours de salaire chaque 6 mois, en plus d’une baisse de productivité et accidents associés. D’autre part, des millions d’américains, dont de nombreux vétérans souffrent de "post traumatic stress disorder (PTSD)", stress post-traumatique ou ESP, caractérisé par des troubles du sommeil, celui-ci étant saccadé de sursauts et de spasmes brusques.

L’étude réalisée par le Dr. Raskind, directeur du Service de Santé Mentale au "Veterans Affairs Puget Sound Health Care System", sur une quarantaine de vétérans, a démontré que l’administration de Prazosin avait amélioré de façon significative la qualité de leur sommeil et réduit les cauchemars traumatiques auxquels ils étaient sujets, tout en leur permettant de récupérer une sensation globale de bien-être.

Contrairement à la benzodiazépine, hypnotique le plus couramment utilisé pour le traitement des troubles du sommeil, le Prazosin n’induirait pas d’effet d’accoutumance, les personnes pouvant être traitées pendant des années sans que les doses administrées ne doivent être augmentées. Ce médicament n’a aucun effet sur la pression artérielle, en revanche, il engendre quelques effets secondaires mineurs tels que des maux de tête, bouche sèche, etc.
Selon le Dr. Raskind, le Prazosin n’induirait pas le sommeil mais bloquerait la réponse cérébrale à la norépinéphrine (un neurotransmetteur similaire á l’adrénaline) qui normalise le sommeil REM (Rapid Eye Movement).
Les effets prometteurs du Prazosin, tant au niveau de l’amélioration du sommeil que de la diminution des cauchemars, vont être maintenant analysés dans une série d’études multicentriques impliquant plusieurs centaines de vétérans, grâce notamment au financement du National Institute of Mental Health, pour ce qui concerne l’effet du Prazosin sur le traitement du PTSD.

Par ailleurs, l’Académie américaine de médecine appelle à une prise de conscience générale concernant les effets de l’insomnie, en visant les institutions concernées, telles que le National Center on Sleep Disorders Research et le Center for Disease Control (CDC).

Source :


- "Nightmares And Post Traumatic Stress Disorder : Promising New Treatment", 12/04/2007
http://www.sciencedaily.com/releases/2007/04/070411124402.htm
http://www.medicalnewstoday.com/medicalnews.php?newsid=68326
- A Parallel Group Placebo Controlled Study of Prazosin for Trauma Nightmares and Sleep Disturbance in Combat Veterans with Post-Traumatic Stress Disorder, M.A. Raskind et al, Biological Psychiatry, Volume 61, Issue 8, Pages 928-934, avril 2007
http://www.sciencedirect.com/science?_ob=ArticleURL&_udi=B6T4S-4M69JS0-4&_user=10&_coverDate=04%2F15%2F2007&_rdoc=1&_fmt=&_orig=search&_sort=d&view=c&_acct=C000050221&_version=1&_urlVersion=0&_userid=10&md5=d08703e22f8c158b3f80d6be9ee8e732
- Characteristics of Insomniacs with Self-Reported Morning and Evening Chronotypes, J.C. Ong, J.S. Huang, T.F. Kuo, R.Manber, Journal of Clinical Sleep Medicine,vol 3 N 3, 15/04/2007
http://www.aasmnet.org/JCSM/ViewAbstract.aspx?citationid=3204

Pour en savoir plus, contacts :


- http://www.womenshealth.gov/faq/insomnia.htm
- http://www.columbiapsych.com/ptsd_norman.html
Code brève
ADIT : 42477

Rédacteur :

Sophia Gray assistant-sdv.mst@ambafrance-us.org - Brice Obadia deputy-sdv.mst@ambafrance-us.org - Hedi Haddada attache-sdv.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….