Le Président du CNES à Colorado Springs

, Read this page in English , Partager

Le Space Symposium rassemble tous les grands noms de la communauté spatiale internationale pour des présentations et des débats d’experts, offrant un aperçu des derniers développements techniques dans le secteur ainsi que les réflexions les plus récentes sur les problématiques industrielles actuelles. Le Space Symposium présente aussi un centre d’exposition rassemblant les technologies spatiales les plus avancées, ainsi que des événements périphériques et des remises de distinctions. Cette édition 2016 a rassemblé plus de 11.000 participants et plus de 100 intervenants.

C’est dans ce contexte que Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, est intervenu à deux reprises :

  • Avec les chefs d’agences, aux côtés de Charles Bolden, Administrateur de la NASA, Jan Wörner, Directeur Général de l’ESA, Pascale Ehrenfreund, Présidente du DLR, Roberto Battiston, Président de l’ASI et bien d’autres ; interrogé sur les priorités des 10 années à venir pour le secteur spatial, il a mis en avant trois points, l’inspiration , condition sine qua non pour que les générations futures prennent le relais de l’aventure spatiale, l’innovation , et la coopération , tous les programmes du CNES étant réalisés dans ce cadre.
  • Au cours de l’événement « Journey to Mars », organisé par la NASA, au cours duquel il a rappelé l’excellence des communautés spatiale et scientifique françaises pour l’exploration de Mars, illustrée par les coopérations du CNES avec aujourd’hui la NASA, l’ESA, Roscosmos et demain l’ISRO ; il est en particulier revenu sur le succès des instruments ChemCam et Sam, embarqués sur le rover Curiosity et sur les développements en cours concernant InSight, Exomars 2018 et Mars 2020.

En marge du Space Symposium, Jean-Yves Le Gall s’est aussi entretenu avec

  • Sylvain Laporte, Président de l’ASC pour faire le point sur la mise en oeuvre de la Lettre d’intention signée en novembre 2014, à l’occasion de la visite au Canada du Président de la République.
  • Katherine Courtney, Directeur Général de UKSA, pour une première rencontre depuis sa prise de fonctions le 1er avril, autour de la coopération spatiale entre la France et le Royaume-Uni.
  • Gwang-Rae Cho, Président du KARI, afin d’évoquer le renforcement de la coopération spatiale entre la France et la Corée dans le cadre de leurs années croisées.

Le Président du CNES a relevé avec satisfaction à quel point l’action du CNES est saluée, en particulier pour ce qui est fait en faveur de l’innovation et de la coopération.