Le Prix Breakthrough 2015 en sciences de la vie décerné à deux Français : Alim-Louis Benabid et Emmanuelle Charpentier

, Read this page in English , Partager

Le prestigieux Breakthrough Prize en sciences de la vie a été remis le 9 novembre 2014 à Mountain View, CA, à six lauréats dont deux Français, Alim-Louis Benabid et Emmanuelle Charpentier. Le professeur Benabid est ainsi honoré pour ses travaux sur la neurostimulation profonde dans le traitement de la maladie de Parkinson. Le professeur Charpentier est quant à elle récompensée pour sa découverte d’une nouvelle technique d’ingénierie du génome. Chaque année, le prix Breakthrough en sciences de la vie récompense les chercheurs les plus brillants au niveau international, contribuant à des avancées majeures dans le diagnostic, la prise en charge et la prévention des maladies.

Les six lauréats du Breakthrough Prize 2015 en sciences de la vie
De gauche à droite : Jennifer A. Doudna, Emmanuelle Charpentier, Alim-Louis Benabid, C. David Allis, Gary Ruvkun et Victor Ambros
Crédits : Justin Bishop / Breakthrough Prize

Professeur émérite de biophysique à l’Université Joseph Fourier et membre de l’Académie des sciences, le professeur Benabid est également le fondateur de l’institut Clinatec, un centre de recherche biomédicale. En 1993, il a mis au point une méthode de stimulation cérébrale profonde, qui est devenue par la suite le moyen de traitement privilégié des formes avancées de la maladie de Parkinson, mais aussi d’autres pathologies neurologiques, telles que les migraines ou l’épilepsie. 2014 marque une année faste pour le professeur Benabid, puisqu’il a reçu en septembre le Prix Lasker DeBakey de la recherche clinique attribué par la fondation Lasker, pour ses recherches sur la maladie de Parkinson.

Emmanuelle Charpentier, Helmholtz Center for Infection Research, et Jennifer A. Doudnas, University of California, Berkeley, toutes deux récompensées pour leurs travaux conjoints en matière d’édition de gènes
Crédits : Justin Bishop / Breakthrough Prize

Emmanuelle Charpentier mène sa carrière en dehors de la France : elle est titulaire d’une chaire au Helmholtz Center for Infection Research, basé à Braunschweig en Allemagne. Elle est également professeur à l’université d’Umeå en Suède, et fait partie du MIMS (Molecular Infection Medicine Sweden). Microbiologiste de formation, elle a participé en 2012 à la mise au point d’un outil appelé CRISPR-Cas9, qui permet de modifier le génome d’organismes vivants avec une précision extrême. Il est par exemple possible de cibler un gène à l’origine d’une pathologie, pour le supprimer ou le corriger. Aujourd’hui, le professeur Charpentier utilise cette technique d’édition de gène au sein de la compagnie biopharmaceutique qu’elle a cofondé, CRISPR Therapeutics.

Outre les sciences de la vie, le Prix Breakthrough récompense des scientifiques œuvrant dans le domaine de la physique fondamentale et des mathématiques. Considéré par certains comme l’équivalent des Oscars pour le monde scientifique, ce prix a été mis en place par des décideurs d’envergure, dont Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, Jack Ma, PDG d’Alibaba, et Sergey Brin, cofondateur de Google.

Cérémonie de remise des Breakthrough Prizes 2015 au NASA’s Hangar 1 à Mountain View, CA - 9 novembre 2014
Crédits : Justin Bishop / Breakthrough Prize

— Clément Métivier et Viviane Chansavang