Le lancement de Calipso attendu avec impatience par la communauté scientifique

, Partager

Le lancement du satellite Calipso (Cloud-Aerosol Lidar and Infrared Pathfinder Satellite Observation), une mission développée par la NASA en coopération avec le CNES, est désormais prévu mi-février 2006. Ceci porte le retard accumulé à près de deux ans par rapport aux plans initiaux. Les scientifiques de grandes universités américaines impliquées dans le projet (Washington, Hampton, Colorado etc) s’impatientent. Des lancements pour le compte du Department of Defense sont tout d’abord passés en priorité sur le calendrier de tirs du site de Vandenberg (Californie). Après des difficultés techniques sur le satellite et le lanceur, la mission doit désormais faire face aux grèves de Boeing, l’industriel en charge du lancement, à une fermeture du site de Vandenberg jusqu’au 10 février, puis à des problèmes potentiels de priorité avec d’autres satellites gouvernementaux.
Grâce aux données fournies par Calipso, les chercheurs ont pour objectif de comprendre l’impact des nuages et des aérosols sur le réchauffement climatique de la Terre. Les technologies à bord, notamment le LiDAR (Light Detection and Ranging), permettront de créer les premières images en trois dimensions des nuages et des particules en suspension dans l’atmosphère. Certaines d’entre elles, réfléchissant le rayonnement solaire, contribuent à refroidir la planète, tandis que d’autres, absorbantes, pourraient accélérer le réchauffement. Une des questions posées est de savoir si ces phénomènes ont tendance à globalement accentuer ou compenser l’effet de serre.

Source :

Seattle Post-Intelligencer - 06/12/2005, http://seattlepi.nwsource.com/local/250941_satellite06.html

Rédacteur :

Jean-Jacques Tortora, cnes@ambafrance-us.org
Noëlle Miliard, assistant.cnes@ambafrance-us.org
Clémence Le Fèvre, cnes.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….