Le marché international de la formation et de l’emploi scientifique vu des Etats-Unis

, Partager

Les flux internationaux de jeunes scientifiques et ingénieurs, en formation ou en début de carrière, ont atteint depuis quelques années un niveau particulièrement élevé entre l’Asie et les Etats-Unis. Avec un ordre de grandeur cinq à dix fois plus faible, l’Europe contribue également à ces flux vers les Etats-Unis.

Ce système d’importation de jeunes scientifiques et ingénieurs est évidemment extrêmement rentable pour les Etats-Unis. Il peut également l’être pour les pays exportateurs, si ceux-ci parviennent à faire revenir leurs ressortissants après quelques années d’expérience américaine. C’est vers cette politique que se sont orientés les pays d’Extrême Orient. L’effet n’est guère encore sensible mais il inquiète les responsables américains.

La France s’inquiète également de la perte de ses jeunes ingénieurs et scientifiques vers les Etats-Unis. En effet, ceux-ci partent vers les Etats-Unis en nombre croissant depuis bientôt dix ans. Et la difficulté de suivre leur devenir sur un nombre d’années suffisant laisse un point d’interrogation sur l’ampleur de cette perte. Ce rapport donne un aperçu précis des flux migratoires en matière de recherche.

Au sommaire de c e rapport :

1. La situation aux Etats-Unis
1.1. Situation générale
1.2. Etudiants étrangers aux Etats-Unis
1.3. Détail des thèses soutenues

2. La situation en France

3. Les Post-Doctorats français aux Etats-Unis

4. Les actions menées par la Mission pour la Science et la Technologie (MS&T)
 

Auteurs : BENARD Christine - DELEMARLE Aurélie

Publié le 11/09/2002 - 10 pages - pdf 486 Ko

Télécharger le rapport

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….