Le méthane ne doit pas cacher la forêt

, Partager

Un panel d’experts réunis au Nicholas Institute for Environmental Policy Solutions (Duke University) s’est accordé sur le fait que les émissions de méthane et la dégradation des nappes souterraines induites par les forêts plantées comme puits de carbone ne devaient pas remettre en question le rôle de ces forêts dans la lutte contre le changement climatique.
En Décembre 2005 Jackson et al. publiaient dans Science un article en forme de mise en garde à propos de la perte de qualité des sols et des cours d’eau associée à la plantation de forêt. En Janvier 2006 Keppler et al. annonçaient dans Nature la découverte d’une source auparavant inconnue de méthane : les plantes. Ces articles ont rencontré un large écho dans la presse avec parfois quelques mauvaises interprétations, certains media extrapolant ces découvertes pour remettre en question la reforestation utilisée dans le cadre de la lutte contre le changement climatique.
Selon le panel d’experts rassemblés à Duke University, les émissions de méthane par les plantes réduiraient les bénéfices de la séquestration de CO2 de 0,4% et l’article de Jackson renforce l’idée que plusieurs facteurs locaux doivent être pris en compte lorsque des projets de végétalisation ou reforestation sont envisagés. Ces deux études soulèvent des questions intéressantes et permettent d’améliorer notre connaissance de l’écosystème mais elles n’appellent pas pour autant une modification profonde des pratiques de compensation d’émissions par la reforestation.
En Avril, un article paru dans les "Proceedings of the National Academy of Sciences" apportait de nouvelles données sur le sujet. Selon cette étude, les capacités de séquestration du carbone par les plantes et le sol sont surestimées, celles-ci étant limitées par la disponibilité de l’azote, elle-même limitée par la disponibilité d’autres nutriments tels que le phosphore ou le potassium.

Source :


- E-news :
http://www.eenews.net/Greenwire/2006/04/20/archive/15/
http://www.eenews.net/Greenwire/2006/04/11/archive/6
- Communication sur l’article de Keppler et al. :
http://www.mpg.de/english/illustrationsDocumentation/documentation/pressReleases/2006/pressRelease20060110/index.html
http://www.mpg.de/english/illustrationsDocumentation/documentation/pressReleases/2006/pressRelease200601131/index.html
- Article de Jackson et al.
http://www.sciencemag.org/cgi/reprint/310/5756/1944.pdf
- Rapport du Nicholas Institute for Environmental Policy Solutions :
http://www.nicholas.duke.edu/institute/methanewater.pdf
- Article sur la capacité des plantes à séquestrer le carbone : Kees-Jan van Groenigen et al., element interections limit soil carbon storage, PNAS, 2006, 103 (17) : 6571-6574
http://www.for.nau.edu/mosaddphp/courses/hart/for479/files/vanGroenigenEtAl_2006_PNAS.pdf

Rédacteur :

Elodie Pasco, deputy-env.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….