Le modèle de la Silicon Valley au coeur de la Provence

, Partager

L’écosystème développé aux Etats-Unis est souvent présenté comme plus favorable à la création et au développement des jeunes entreprises que celui de l’Europe. Les expatriés aux Etats-Unis jouent un rôle majeur dans le mouvement de création d’entreprises. Au moins 25% des nouvelles sociétés sont créées grâce à leur impulsion, avec une bonne part d’entre elles dans les hautes technologies.

Lorsque ces entrepreneurs décident de retourner vers leur pays d’origine, ils apportent avec eux une précieuse expérience et des méthodes éprouvées. On peut ainsi citer le cas d’une jeune société basée à Aix-en-Provence, qui est présentée comme un des meilleurs espoirs européens dans le domaine de l’imagerie médicale. La société SuperSonic Imagine, fondée en 2005, développe un dispositif innovant de dépistage, de diagnostic et de thérapie du cancer du sein par ultrasons. La technologie de base a été mise au point au Laboratoire Ondes et Acoustique (CNRS) dirigé par Mathias Fink. Les fondateurs de la société, parmi lesquels le prix Nobel de physique Georges Charpak, ont été lauréats du concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes avec une subvention de la part d’OSEO (ex ANVAR) de 450.000 euros en 2005. Cette société très prometteuse a ainsi bénéficié d’importantes aides au travers de la prime à l’aménagement du territoire d’un montant de 550.000 euros ou de crédits d’impôts recherche. Une levée de fonds d’amorçage en août 2005 d’un montant de 550.000 euros a été réalisée auprès de la société de capital risque Auriga Partners et d’un des fondateurs, Jacques Souquet. De plus, une première levée de fonds menée par Crédit Agricole Private Equity avec Auriga Partners, NBGI Ventures et BioAm a permis d’obtenir 10 millions d’euros, soit un des montants les plus importants en France dans le secteur biomédical pour un premier tour de table. Ces montants sont comparables à ceux que l’on retrouve lors de premières levées de fonds aux Etats-Unis et prouvent le fort intérêt porté aux projets développés par la société par les investisseurs.

La plupart des cofondateurs de la société ont passé de nombreuses années aux Etats-Unis dans le domaine des technologies médicales, qui leur ont permis de nouer des relations étroites sur place. Leur parcours est caractéristique des projets visés par le programme Jeunes Entrepreneurs (YEi) de l’Ambassade de France aux Etats-Unis. Ainsi, le président fondateur de SuperSonic Imagine, Mr Jacques Souquet, a déjà acquis une expérience américaine de lancement de start-up avec la société SonoSite, basée à Seattle, qui commercialise des dispositifs d’ultrasons portables pour l’imagerie médicale. Cette expérience se retrouve dans le mode de développement très énergique qui caractérise la jeune pousse française. Elle développe actuellement plusieurs partenariats scientifiques et techniques tant en France qu’aux Etats-Unis et notamment avec la société Artann Labs, dans le New Jersey, qui développe entre autres des dispositifs d’imagerie médicale. Les capitaux-risqueurs pourraient apporter 20 nouveaux millions d’euros dans un second tour de table à la fin de l’année pour soutenir le développement de cette société qui prévoit de commercialiser ses premiers produits dès 2008.

Source :


- Article New York Times
http://select.nytimes.com/gst/abstract.html?res=F10D1EFC3B5A0C708EDDAB0894DF404482
- Brève "L’immigration alimente le tissu économique américain"
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/41448.htm
- Société SuperSonic Imagine
http://www.supersonicimagine.fr/

Pour en savoir plus, contacts :


- jacques.souquet@supersonicimagine.fr
- claude.cohen-bacrie@supersonicimagine.fr
Code brève
ADIT : 41693

Rédacteur :

Nicolas Gibaud, oseo.anvar@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….