Le nombre d’étudiants étrangers en baisse aux Etats-Unis, en chute libre pour les STIC

, Partager

Selon une étude du Institute of International Education, intitulée Open Doors 2005, le nombre d’étudiants étrangers aux Etats-Unis a baissé de 1,3% entre 2003-2004 et 2004-2005, après une baisse de 2,4% entre 2002-2003 et 2003-2004. Il s’établit maintenant à 565.039 étudiants. En ce qui concerne les Européens la baisse est de 3%.
En ce qui concerne les STIC la baisse est de 32,5% entre 2003-2004 et 2004-2005, le nombre d’étudiants étrangers passant de 57.739 à 38.966. A contrario, le nombre d’étudiants en sciences physiques et sciences de la vie a augmenté de 11%.
Ces variations correspondent à une inversion de la tendance à long terme observée depuis l’après guerre, intervenue en 2002-2003. On la retrouve, avec un léger décalage dans l’évolution du nombre d’étudiants indiens venant aux Etats-Unis, en forte croissance auparavant (à deux chiffres) et qui s’est stabilisé en à peine deux ans. A l’inverse, après une baisse de 5%, le nombre d’étudiants chinois a augmenté de +1%, celui d’étudiants coréens a varié de +2% et les Japonais ont été un peu plus nombreux à venir +3%, après trois années de baisse. Les Indiens sont la première communauté d’étudiants d’origine étrangère, suivis par les Chinois, Coréens, Japonais et Canadiens (les Français viennent en 17e position). Les plus fortes baisses sont constatées dans les pays musulmans d’Asie et en Afrique.
Cette activité d’enseignement est souvent présentée la sixième activité de service à l’export, conduisant à 13,3 milliards de dollars d’apport à l’économie américaine, ce à quoi il convient d’ajouter l’impact positif que représente l’apport d’une main d’oeuvre hautement qualifiée (la plupart des étudiants reste encore travailler après le diplôme) ou de jeunes chercheurs brillants.
Bien des facteurs interviennent pour expliquer la baisse constatée : durcissement de la politique des visas (les mesures intervenues en 2005, notamment l’accélération des procédures Mantis et l’allongement à 5 ans des visas J-1, pourraient avoir un effet), l’augmentation vertigineuse depuis cinq ans des frais de scolarité (voir BE Etats-Unis numéro 9, Les "Tution Fees" des universités publiques et privées toujours en augmentation, http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/30555.htm, et ce numéro : Universités de Californie : les frais de scolarité devraient augmenter), le développement d’offres concurrentes (à commencer par le développement de l’enseignement supérieur en Inde et en Chine) etc.
On peut relever qu’en sens inverse, le nombre d’étudiants américains qui partent à l’étranger a sensiblement augmenté, passant à 191.321, ce qui représente tout de même +9,6%, soit près de +20% depuis 2000. Les pays hôtes sont d’abord le Royaume Uni (32.237 étudiants, +2%), l’Italie et l’Espagne (environ 20.000, avec +16% pour l’Italie), la France (13.718, +5%), l’Australie (11.418, +7%), puis Mexique, Allemagne, Irlande et enfin le Costa-Rica. Mais la Chine pourrait bientôt faire irruption dans le top 10, atteignant maintenant 4.737 après une augmentation de +90%.
Le nombre d’enseignants ou chercheurs d’origine étrangère aux Etats-Unis a quant à lui augmenté de 8% (même pourcentage de variation pour ceux d’origine française, un peu plus de 3.000), les Chinois représentant 20% de cette population.

Source :


- U.S. sees slowing decline in international student enrollment in 2004/05 : http://opendoors.iienetwork.org/?p=69736
- The Economic Times, Dude, Don’t You Wanna Study in US ? : http://opendoors.iienetwork.org/page/71374/

Pour en savoir plus, contacts :


- tableaux de l’enquête : http://opendoors.iienetwork.org/?p=69689
- La Lettre d’Egide - Dossier : Mobilité France-USA : un commerce équitable ? sur l’année 2003-2004 : http://www.egide.asso.fr/fr/services/actualites/lettre/L39/dossier39.jhtml
Code brève
ADIT : 30788

Rédacteur :

Jean-Philippe Lagrange, attache-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….