Le nombre de scientifiques, d’ingénieurs et de jeunes diplômés continue de progresser

, Partager

L’évolution du nombre de scientifiques et d’ingénieurs aux Etats-Unis fait l’objet d’une attention particulière. En effet, de nombreux observateurs redoutent une potentielle incapacité de la nation à répondre aux demandes futures du marché du travail. Trois rapports récents de la National Science Foundation décrivent respectivement les caractéristiques de la population active dans les domaines des sciences et de l’ingénierie, la situation des jeunes diplômés en master et en licence et le statut des postdoctorants en 2006.

Selon le premier rapport, on comptait 22.6 millions de scientifiques et ingénieurs en 2006. Près de la moitié d’entre eux étaient des femmes (45%). Le nombre total de scientifiques et d’ingénieurs a ainsi augmenté de près d’un million soit 4.3% entre 2003 et 2006. Dans le même temps, le taux de chômage pour ces professionnels a diminué de 3.2% en 2003 à 2.5% en 2006. Comme par le passé, ces taux restent bien inférieurs aux taux de chômage pour l’ensemble de la population active (6% en 2003 et 4.7% en 2006). Les secteurs de l’entreprise et de l’industrie emploient près de 70% des scientifiques et ingénieurs.

D’après la seconde étude, en 2006, on comptait près de deux millions de nouveaux diplômés dans les domaines des sciences, de l’ingénierie et de la santé ayant obtenu leur licence ou leur master entre 2002 et 2005. 85% d’entre eux avaient un emploi au moment de l’enquête. Les femmes représentent 56% de l’ensemble des jeunes diplômés. Cependant, la distribution par discipline est très variable, de 83% dans le secteur de la santé à 22% en ingénierie. Les masters en ingénierie et en STIC sont les diplômes qui rapportent le plus. Les domaines qui rapportent le moins sont la psychologie et la biologie, l’agronomie et les sciences de la vie environnementales. Toutes disciplines confondues, le salaire médian des jeunes diplômés était de 39.000 dollars pour les titulaires d’une licence et de 56.000 dollars pour les titulaires d’un master.

Enfin, la troisième étude montre que 45% des personnes ayant obtenu leur doctorat dans les domaines des sciences, de l’ingénierie ou de la santé dans les cinq années précédant l’enquête avaient terminé ou réalisaient un postdoctorat au moment de l’enquête. Cela est à comparer avec les 31% relevés pour ceux qui ont obtenu leur doctorat plus de 25 ans avant l’enquête. Ainsi, les jeunes diplômés ont recours au postdoctorat beaucoup plus souvent que par le passé, notamment en ingénierie ainsi qu’en informatique et en mathématiques. Les disciplines dans lesquelles la pratique du postdoctorat est la plus courante sont les sciences de la vie (57%) et les sciences physiques (50%). La longueur médiane du postdoctorat est de 2 ans, et est restée stable ces 30 dernières années. Cette durée peut comprendre plusieurs positions de postdoctorant successives.

Ces trois rapports envoient un message positif concernant la situation du marché du travail dans les domaines des sciences, de l’ingénierie et de la santé. En effet, la population active s’élargit, de nouveaux diplômés arrivent sur le marché du travail et ont l’opportunité de trouver un emploi ou de poursuivre leur éducation. Cela peut paraître contradictoire avec les inquiétudes souvent exprimées aussi bien par les universités que par le gouvernement ou l’industrie quant au risque d’une pénurie future de scientifiques et ingénieurs qualifiés. Cependant, il est important de souligner que ces statistiques ne donnent pas une image complète de la situation du marché du travail car elles ne concernent que l’offre et non la demande. Ainsi, elles permettent de mesurer la quantité de scientifiques et d’ingénieurs mais pas la qualité de leur formation ou l’adéquation de cette formation par rapport aux demandes du marché. Par ailleurs, les rapports de la NSF décrivent la situation telle qu’elle était en 2006 mais ne fournissent pas d’éléments sur la situation à venir et notamment sur les conséquences de la vague départs à la retraite prévus dans les prochaines années ou encore sur la concurrence croissante des pays asiatiques et européens pour attirer les meilleurs talents.

Source :


- "New data show strong labor market for scientists and engineers" - Eurekalert - AAAS - 03/04/2008 - http://www.eurekalert.org/pub_releases/2008-04/nsf-nds040308.php
- "An Overview of Science, Engineering, and Health Graduates : 2006" - NSF 08-304 - PROUDFOOT Steven - 03/2008 - http://www.nsf.gov/statistics/infbrief/nsf08304/
- "Unemployment Rate of U.S. Scientists and Engineers Drops to Record Low 2.5% in 2006" - NSF 08-305 - KANNANKUTTY Nirmala - 03/2008 - http://www.nsf.gov/statistics/infbrief/nsf08305/
- "Postdoc Participation of Science, Engineering, and Health Doctorate Recipients" - NSF 08-307 - HOFFER Thomas B., GRIGORIAN Karen, HEDBERG Eric - 03/2008 - http://www.nsf.gov/statistics/infbrief/nsf08307/
- "Le manque de scientifiques qualifiés aux Etats-Unis : mythe ou réalité ?" - BE Etats-Unis 100 - BOUZAT Estelle - 19/11/2007 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51907.htm
- "Into the Eye of the Storm : Assessing the Evidence on Science and Engineering Education, Quality, and Workforce Demand" - Urban Institute - LOWELL Lindsay, SALZMAN Harold - 29/10/2007 - http://www.urban.org/url.cfm?ID=411562-
"Des perspectives peu encourageantes pour les jeunes chercheurs américains" - BE Etats-Unis 92 - BOUZAT Estelle - 24/09/2007 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51111.htm
"The Real Science Crisis : Bleak Prospects for Young Researchers" - The Chronicle of Higher Education - MONASTERSKY Richard - 21/09/2007 - http://chronicle.com/weekly/v54/i04/04a00102.htm?=attw
- "Plus de femmes diplômées en sciences et ingénierie, mais toujours sous-représentées dans les carrières scientifiques" - BE Etats-Unis 71 - SUTTON Elodie - 23/03/2007 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/41967.htm

Pour en savoir plus, contacts :


- Division of Science Resources Statistics (SRS) de la NSF - http://www.nsf.gov/statistics/
- STEM workforce data project du CPST - http://www.cpst.org/STEM_Report.cfm
Code brève
ADIT : 53950

Rédacteur :

Estelle Bouzat - universites.vi@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….