Le perchlorate perturberait la thyroïde même aux concentrations très faibles

, Partager

Une équipe du Center for Disease Control (CDC) a étudié l’impact sur la santé de faibles concentrations de perchlorate (ClO4-). Le perchlorate est un polluant généré notamment par la production d’explosifs et de batteries. Il peut être présent en faible concentration dans l’eau et dans diverses sources alimentaires (lait, fruits, légumes). Le perchlorate est connu pour avoir des effets sur le fonctionnement de la glande thyroïdienne à des doses supérieures à 0.007mg/kg/jour. Il inhibe par compétition le transport des iodures à l’intérieure de la glande thyroïdienne, bloquant ainsi la production d’hormones. Les dysfonctionnements qu’il engendre peuvent affecter le développement neurologique du foetus chez la femme enceinte.

Les auteurs de l’étude, parue dans Environmental Health Perspectives, ont étudié le niveau de perchlorate dans les urines de 2299 personnes entre 2001 et 2002. Ils ont également relevé les niveaux de l’hormone thyroïdienne T4 et de l’hormone stimulant la formation de T4 : TSH. Les auteurs ont trouvé qu’à des concentrations de perchlorate inférieures à 100microg/L, le perchlorate urinaire était, chez la femme, négativement corrélé à la concentration de T4 et positivement corrélé à la concentration de TSH (dont la concentration augmenterait afin de compenser la perte en iodure).

Ces résultats vont probablement alimenter la controverse sur la définition d’un niveau sain d’exposition au perchlorate. Après la publication du rapport de la NAS " Health Implication of Perchlorate Ingestion " en 2005, l’EPA avait proposé une concentration maximale admissible en perchlorate dans l’eau potable de 24.5ppb comme l’objectif à atteindre lors des travaux de décontamination des sites pollués. Estimant cette limite trop élevée, le Children’s Health Protection Advisory Committee de l’EPA s’en était alors ému dans une lettre adressée à l’administrateur Stephen Johnson.

Source :


- http://www.loe.org/shows/segments.htm?programID=06-P13-00041&segmentID=1
- Benjamin Blount et al., Urinary perchlorate and thyroid hormone levels in adolescent and adult men and women living in the United States, Environmental Health Perspectives, 2006, online
http://www.ehponline.org/members/2006/9466/9466.pdf
- Proposition de l’EPA en janvier 2006
- http://www.epa.gov/fedfac/pdf/perchlorate_guidance.pdf
- Réaction du Children’s Health Protection Advisory Committee
http://yosemite.epa.gov/ochp/ochpweb.nsf/content/30806_3.htm/$file/30806_3.pdf

Pour en savoir plus, contacts :


- Rapport du national research Council de la National Academy of Sciences : " Health implications of perchlorate ingestion"
http://www.nap.edu/catalog/11202.html
- Page web de l’EPA sur les perchlorates :
http://www.epa.gov/fedfac/documents/perchlorate_links.htm
Code brève
ADIT : 39662

Rédacteur :

Elodie Pasco, deputy-envt.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….