Le premier fonds de Business Angels du Massachusetts dédié aux sciences de la vie aura t-il l’effet de levier désiré ?

, Partager

Mass Medical Angels [1], lancé il y a quelques jours, est le premier fonds d’investisseurs providentiels du Massachusetts entièrement dédié au lancement de jeunes pousses dans les sciences de la vie.

La région de Boston est pôle de super puissance dans le domaine de l’innovation médicale. Mais l’économie des sciences de la vie du Massachusetts souffre cependant d’un problème majeur : les jeunes pousses du secteur éprouvent des difficultés considérables lorsqu’il s’agit de compléter leur premier tour de financement. De ce fait, de trop nombreuses inventions prometteuses en sciences de la vie n’atteignent jamais le stade de commercialisation, faute d’investissements suffisants pour pouvoir assurer leur long et coûteux développement. Les start-ups de ce secteur, et particulièrement celles développant des médicaments, ont en effet généralement besoin de lever des sommes considérables avant d’apporter un retour sur investissement suffisant aux investisseurs lors d’une acquisition ou d’une IPO (introduction en bourse).

Le lancement du Mass Medical Angels semble donc tomber à pic, surtout en cette période de ralentissement des investissements "early stage" des sociétés de capital-risque, qui se concentrent majoritairement sur les entreprises dans lesquelles elles ont déjà misé. Pour répondre à cela, le fonds prévoit d’investir des sommes allant de 250.000 à 3 millions de dollars, et fera appel si nécessaire à d’autres fonds de business angels. Mais Mass Medical Angels n’investira pas non plus dans les projets les plus coûteux et se limitera à soutenir les sociétés de biotechnologies naissantes, les projets de matériel médical ou de STIC liées aux soins médicaux. Ces domaines sollicitent des financements moindres par rapport aux autres projets de sciences de la vie.

Pour les dirigeants du fonds, le jeu en vaut la chandelle. Des marchés énormes restent encore à conquérir dans les sciences de la vie et il faut tirer profit des très nombreuses idées qui sortent des laboratoires. Le secteur des logiciels, là où les investissements paraissent moins risqués, semble lui au contraire sur la pente descendante en termes de potentiel d’innovation. Mais d’après les dirigeants du fonds, il faudrait que les investissements des capitaux-risqueurs dans le domaine se multiplient et prennent le relais des groupes d’ange afin d’amener plus d’entreprises et de produits des sciences de la vie à l’éclosion.

Le modèle du Mass Medical Angel n’est pas nouveau, il se base sur celui du Life Science Angels, un fonds qui connaît un fort succès de la côte ouest. Ce dernier investit également dans des sociétés à risque des sciences de la vie et réalise un formidable travail de levier : les 19 millions de dollars investis ont permis à 26 entreprises de lever plus de 400 millions de dollars auprès des capitaux-risqueurs.

Le futur nous dira maintenant si ce modèle aura le même succès la côte est. Une chose est certaine, c’est que là où les VC ne se risquent pas, il faut que les anges amorcent l’étincelle. Mais en ces temps, les finances sont délicates pour tous et ceci nous permet de mettre en exergue un défaut majeur du système américain. Les investissements des capitaux-risqueurs et des business angels sont indéniablement primordiaux pour la création et le développement des entreprises technologiques, mais ils sont guidés par l’appart du gain. Ils ne peuvent de ce fait, au contraire de financements publics, être dirigés là où leur effet de levier serait maximisé.

Source :


- Mass Medical Angels Forms to Invest in Life Sciences Startups-And Get the Ball Rolling for VCs, Ryan McBride, X’Conomy, 3/04/09, http://www.xconomy.com/seattle/2009/04/03/mass-medical-angels-forms-to-invest-in-life-sciences-startups%E2%80%94and-get-the-ball-rolling-for-vcs/
- New fund Mass Medical Angels to back life sciences firms, Marc Songini, The Masshightech, 3/04/09, http://www.masshightech.com/stories/2009/03/30/daily56-New-fund-Mass-Medical-Angels-to-back-life-sciences-firms.html

Pour en savoir plus, contacts :

[1] : http://www.massmedangels.com/
Code brève
ADIT : 58778

Rédacteur :

Yann Le Beux, deputy2-inno.mst@consulfrance-boston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….