Le prix Turing décerné à deux cryptographes

, Partager

Depuis 1966, le prix Turing, attribué en hommage au mathématicien britannique Alan Turing, pionnier de l’informatique moderne, récompense chaque année des chercheurs ayant apporté une contribution scientifique significative dans le domaine de l’informatique. Un français, Joseph Sifakis, a reçu cette haute distinction en 2007 pour ses travaux sur le model checking.

L’Association for Computing Machinery a décerné mardi le prix Turing 2015 à deux scientifiques américains, Whitfield Diffie et Martin Hellman, pour leur travail sur la cryptographie. Une récompense d’un million de dollars, financée par l’entreprise Google, leur a également été attribuée [1].

Leurs recherches, publiées en 1976, dans un rapport intitulé New Directions in Cryptography, ont porté sur les principes de la cryptographie asymétrique, ou plus précisément sur la mise au point d’un protocole d’échange de clés sécurisé : une clé publique, utilisée pour chiffrer les données, et une clé privée, utilisée pour les déchiffrer [2].

Ce principe reste à l’origine même des méthodes de chiffrage asymétrique plus évoluées comme le RSA ou El Gamal utilisées aujourd’hui sur internet.

Martin Hellman a travaillé chez IBM, puis comme professeur assistant au MIT, avant de poursuivre ses recherches au sein de l’Université de Stanford [3]. Whitfield Diffie, a quant à lui, travaillé pendant une dizaine d’années au sein de Nortel Telecom avant de rejoindre la société Sun Microsystems [4]. Les deux lauréats ont eu des engagements forts dans des domaines telle que la menace nucléaire pour Martin Hellman et la protection de la vie privée pour Whitfield Diffie [5].

Le prix a été décerné au moment même où se déroule à Washington, D.C., une audition sur l’accès aux données chiffrées de téléphones qui oppose la société Apple et le FBI. Nul doute que les enjeux liés à la sécurité et à la cryptographie resteront des préoccupations majeures des années à venir, encore amplifiées avec le développement de l’internet des objets.


Rédacteurs :
- Hervé Martin, Attaché pour la Science et la Technologie, attache-ntics@ambascience-usa.org
- Marie Letoret, Attachée adjointe pour la Science et la Technologie, deputy-ntics@ambascience-usa.org