Le programme de Obama pour la NASA

, Partager

A l’heure où Barack Obama, fraichement élu, est en train de constituer le futur gouvernement des Etats-Unis, la Cour des Comptes américaine vient de donner une liste de priorités à la future administration afin d’accompagner la transition entre les 2 équipes. La question du statut des vols de navettes fait partie des 13 sujets urgents à traiter -côtoyant ainsi la gestion de la crise financière ou la guerre en Iraq- et devra être scellé dans les premiers mois de la nouvelle administration si jamais celle-ci ne veut pas hypothéquer ses capacités dans le domaine stratégique et symbolique des vols habités. Barack Obama a pour cela proposé pendant la campagne un plan de relance du programme spatial américain visant à soutenir la NASA dans les objectifs d’exploration fixés par l’administration sortante - qui n’a pas donné à l’agence les moyens de ses ambitions.

Pendant sa campagne, Barack Obama a souligné le rôle essentiel de la NASA dans la société américaine et l’importance de l’exploration spatiale dans laquelle "aucune nation qui revendique une position de leader sur le plan international ne peut rester en retrait", reprenant ainsi les mots de JFK en 1962. Le programme du candidat démocrate s’articule autour des principaux grands défis auxquels la NASA est aujourd’hui confrontée :
- Réduire au maximum le "gap" entre l’arrêt des vols de navettes -fin 2010- et la mise en service des systèmes Ares et Orion -pas avant 2015- pendant lequel les Etats-Unis n’auront pas d’autonomie de vols habités . Pour cela, un vol supplémentaire de navette est envisagé (éventuellement dédié à l’expérience internationale AMS) ainsi qu’un coup d’accélérateur de $2 Milliards dans le développement des futurs véhicules spatiaux,
- Maintenir l’objectif d’une mission de retour sur la Lune d’ici 2020
- Promouvoir la coopération internationale et le spatial en tant qu’outil diplomatique afin de conduire les initiatives d’exploration dans un cadre international et de prévenir la militarisation de l’Espace
- Appuyer les programmes de surveillance de l’environnement
- Impliquer davantage le public et en particulier les futures générations dans des carrières dans le spatial par des actions éducatives et citoyennes inspirantes,
- Stimuler l’économie spatiale innovante par des partenariats public-privé ou encore un assouplissement des règlementations d’exportation ITAR.

Enfin, le candidat démocrate avait annoncé sa volonté de rétablir le "National Aeronautics and Space Council", instance de surveillance transversale coordonnant la politique spatiale du pays entre 1958 et 1973. Barack Obama a été sensibilisé à la situation extrêmement délicate de la NASA -une époque charnière pour le programme spatial américain- et a pris des positions fermes pour relancer la politique spatiale américaine. Ceci n’a pas laissé les électeurs de la Space Coast -dans l’Etat-clé de Floride- indifférents et a sans doute contribué au bon score du candidat démocrate dans la région. Le Président Obama sera donc attendu au tournant sur les questions de politique spatiale par tout un secteur chez qui il a suscité beaucoup d’attentes, y compris de la part des partenaires internationaux de la NASA.

Source :

Orlando Sentinel, 06/11/2008 - http://blogs.orlandosentinel.com/news_space_thewritestuff/2008/11/gao-names-shutt.html

Pour en savoir plus, contacts :

La page du GAO dédiée au probleme des navettes spatiales : http://www.gao.gov/transition_2009/urgent/space-shuttle.php
Code brève
ADIT : 56665

Rédacteur :

François Didelot, cnes.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….