Le protéome de la bactérie responsable de la peste révèle de nouveaux bio-marqueurs liés à l’infection

, Partager

Des équipes du Pacific Northwest National Laboratory (PNNL) et du Lawrence Livermore National Laboratory (LLNL), ont identifié de nouveaux bio-marqueurs liés de façon spécifique à des conditions de croissance et de développement de la bactérie Yersinia pestis responsable de la peste.
L’étude dirigée par Mary Lipton and Kim Hixson vient d’être publiée dans la dernière édition du Journal of Proteom Research. Les scientifiques ont analysé le protéome de la bactérie en récréant les conditions environnementales de croissance dans son vecteur, la puce, et dans son hôte mammifère. Ils ont pu identifier 176 protéines dont la quantité augmente ou diminue en fonction de la virulence de la maladie. Ces bio-marqueurs associés à la progression de la maladie, pourraient être utilisées dans des outils de détection à des fins de santé publique ou de bio-défense ainsi que pour la recherche et le développement de médicaments ou de vaccins.
Le laboratoire ’Environmental Molecular Sciences’ a analysé par spectrométrie de masse l’abondance relative de 992 protéines sous 4 conditions de croissance différentes, à 26°C et 37°C, avec ou sans calcium. Parmi elles, 89 ont montré des changements d’abondance similaires à ceux de 29 protéines connues, liées à la virulence de la bactérie. 87 protéines dites ’hypothétiques’ seraient aussi associées à la maladie. Ces protéines ont été identifiées grâce à un algorithme mathématique mais leur séquence ne correspond à aucune autre protéine connue, ou ne contient pas de preuve qu’elles soient véritablement un produit de gènes.
Les auteurs de l’étude utilisent maintenant le même principe pour rechercher des bio-marqueurs dans d’autres systèmes biologiques associés à des agents infectieux comme par exemple la Salmonelle ou des bactéries du sol ayant un intérêt pour la bio-remédiation.
Le PNNL et le LLNL sont des laboratoires du Departement of Energy. Le PNNL conduit des recherches dans le domaine de l’énergie, la sécurité nationale l’environnement et les sciences de la vie. Il regroupe des expertises en physique, biologie, chimie et sciences informatiques. Il emploie 4.200 personnes pour un budget annuel de 725 millions de dollars.

Source :

http://www.pnl.gov/news/release.asp?id=199

Pour en savoir plus, contacts :


- http://pubs.acs.org/cgi-bin/abstract.cgi/jprobs/2006/5/i11/abs/pr060179y.html
- http://www.llnl.gov/bio/groups/defense_proteomics/index.html
Code brève
ADIT : 40290

Rédacteur :

Peggy Rematier, deputy-sdv.mst@consulfrance-sanfrancisco.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….