Le ralentissement de la croissance des candidatures étrangères en master et doctorat se poursuit

, Partager

Un rapport du Council of Graduate Schools publié en août montre que le nombre de d’étudiants étrangers en master et en doctorat qui postulent et/ou sont admis dans les universités américaines est en augmentation pour la quatrième année consécutive. Cependant, le rythme de cette croissance ralentit pour la troisième année consécutive.

Ce rapport s’attache tout d’abord au nombre de candidatures d’étudiants étrangers ayant postulé à des programmes de niveau master ou doctorat. Après une augmentation de 12% en 2006 puis de 9% en 2007, le nombre de demandes d’inscription émanant d’étudiants étrangers n’a augmenté que de 6% en 2008. 60% des établissements ayant répondu à l’enquête reçoivent toujours moins de candidatures qu’en 2003, le nombre de demandes global ayant diminué de 10% en 5 ans. L’évolution du nombre d’offres d’admissions en master et en doctorat présente une dynamique comparable. En effet, ce nombre a augmenté de seulement 4%, après avoir augmenté de 8% en 2007 et de 12% en 2006. Dans 47% des institutions, le nombre d’étudiants admis est toujours inférieur au chiffre de 2003.

Bien entendu, ces tendances générales masquent une réalité plus complexe et les résultats varient notamment en fonction de la capacité d’accueil des universités. En effet, contrairement à l’année passée, les institutions accueillant le plus petit nombre d’étudiants internationaux ont connu les gains les plus importants en matière de candidatures et les gains les plus faibles s’agissant des admissions.

S’agissant des domaines qui attirent principalement les étudiants étrangers, le paysage est différent de celui de l’année passée. Pour l’ensemble des étudiants et des établissements, l’augmentation des demandes est la plus forte dans les affaires, les sciences sociales, les sciences physiques, ainsi que les sciences humaines et les arts. Les sciences de la vie et l’ingénierie, bien placés l’an dernier sont en perte de vitesse, de même que l’enseignement. L’augmentation des admissions est conséquente en sciences physiques uniquement (+13%). Les autres disciplines sont en perte de vitesse.

D’autre part, l’Inde, la Chine et la Corée du Sud sont les pays d’où sont originaires près de la moitié des étudiants étrangers en master et doctorat. Une grande partie du ralentissement enregistré aussi bien au niveau des demandes que des offres d’admission peut être attribuée à l’importante décélération des candidatures Indiennes. En 2007, le nombre total de demandes d’admission en master ou doctorat émanant d’étudiants indiens a augmenté de 12% et les offres ont augmenté de 17% alors qu’en 2008, les deux n’ont augmenté que de 2%. En outre, la croissance du nombre d’amissions à l’intention des étudiants Chinois reste importante (16%) mais bien plus faible que celle enregistrée l’an passé (24%).

Un autre facteur pouvant expliquer ce ralentissement généralisé est la concurrence internationale accrue. En effet, la Chine, le Japon, l’Inde et la Corée du Sud incitent de plus en plus leurs étudiants à rester étudier sur le territoire tout en cherchant également à recruter des étudiants étrangers. La Corée du Sud, par exemple projette de doubler le nombre d’ étudiants étrangers dans ses universités d’ici à 2010. Le Japon, s’est fixé le même objectif à l’horizon 2020. La Chine, quant à elle va offrir 20.000 bourses à des étudiants étrangers et souhaite augmenter le nombre d’étudiants étrangers dans ses universités pour qu’il atteigne 500.000 en 2020. En conséquence, la part mondiale des inscriptions d’étudiants étrangers des Etats-Unis est passée de 26% en 2000 à 22% en 2005. Dans le même temps, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France, l’Australie et le Japon ont vu leur part augmenter.

Les résultats décrits dans ce rapport se fondent sur le deuxième volet d’une enquête annuelle en trois parties qui analyse les réponses de près de 180 institutions offrant des masters et des doctorats (Graduate schools) parmi lesquelles les 10 institutions qui accueillent le plus d’étudiants étrangers et les trois quart des 50 institutions qui en accueillent le plus (représentant à elles seules 41% de l’ensemble des étudiants étrangers). La troisième et dernière phase de l’enquête de l’année en cours inclura les chiffres d’inscription réels et sera publiée en novembre.

Source :


- "Findings from the 2008 CGS International Graduate Admissions Survey Phase II : Final Applications And Initial Offers Of Admission" - Council of Graduate Schools - Août 2008 - http://www.cgsnet.org/portals/0/pdf/R_IntlAdm08_II.pdf
- "Slowdown in International Graduate Admissions Continues" - Council of Graduate Schools - 21/08/2008 - http://www.cgsnet.org/portals/0/pdf/N_pr_IntlAdm08_II.pdf
- "International Admits and Applicants Up, But Not As Much" - Elizabeth REDDEN - Inside Higher Ed - 21/08/2008 - http://www.insidehighered.com/news/2008/08/21/international
- "Growth Rate Lags Again in Graduate Schools’ International Admissions" - Eugene MCCORMACK - The Chronicle of Higher Education - 21/08/2008 -http://chronicle.com/daily/2008/08/4305n.htm
- "Ralentissement de la croissance des candidatures étrangères en master et en doctorat" - Estelle BOUZAT - BE Etats-Unis 120 - 21/04/2008 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/54046.htm
- "Les Etats-Unis continuent d’attirer un nombre croissant d’étudiants internationaux" - Estelle BOUZAT - BE Etats-Unis 102 - 30/11/2007 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/52099.htm
- "Le nombre d’étudiants étrangers admis en master et en doctorat dans les universités américaines augmente pour la troisième année consécutive" - Estelle BOUZAT - BE Etats-Unis 90 -10/09/2007 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/50894.htm

Pour en savoir plus, contacts :

http://www.cgsnet.org
Code brève
ADIT : 55842

Rédacteur :

Estelle Bouzat : universites.vi@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….