Le réchauffement climatique n’est toujours pas au centre des préoccupations environnementales des Américains

, Partager

Selon une étude réalisée par Gallup en mars 2006, le pourcentage d’américains assez ou très préoccupés par le réchauffement climatique est de 62%. Ce chiffre est dans la moyenne des sondages précédents (une dizaine de sondages réalisés entre 1989 et 2004). Ce pourcentage avait atteint ses plus hauts niveaux en 1999 et 2000 à la fin de l’administration Clinton. Les discussions consécutives au protocole de Kyoto, adopté lors de la 3ème conférence des parties à la convention-cadre sur le changement climatique de 1997, ont sans doute influencé les américans durant cette période.
Lors du premier mandat Bush, ce pourcentage n’avait cessé de diminuer. Le phénomène du réchauffement climatique est pourtant de mieux en mieux perçu par la population américaine. Cette année voit le pourcentage de personnes inquiètes remonter par rapport à 2004 sans pour autant rejoindre les niveaux pré-2001. De plus, même si 58% de la population pense que les effets du réchauffement ont déjà commencé à se faire sentir, et 15% qu’ils vont s’exprimer dans les années à venir, le réchauffement climatique reste un sujet environnemental de deuxième plan dans l’opinion américaine. Il est classé à la huitième place tandis que la pollution de l’eau, la pollution des sols et la disparition des forêts tropicales occupent respectivement les 1ère, 2ème et 7ème places.

Source :

E-news : http://poll.gallup.com/content/default.aspx?ci=22291

Rédacteur :

Elodie Pasco, deputy-env.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….