Le(s) nouveau(x) visage(s) de la politique technologique d’Obama

, Partager

Si au cours des cents premiers jours à la Maison Blanche l’administration Obama a clairement démontré que la technologie était une priorité du gouvernement, la façon dont les choses vont être menées commence tout juste à se dessiner.

Des nominations bien accueillies

Fidèle à sa volonté de "changement" et de modernisation de la politique, Barack Obama a annoncé la création de nouveaux postes de CTO (Chief Technology Officer) et CPO (Chief Performance Officer), après celui du CIO (Chief Information Officer) Vivek Kundra, autour de l’amélioration de l’usage des technologies, du renforcement de la sécurité et de la transparence du gouvernement ainsi que de la réduction des coûts.

Premièrement proposé en janvier à Nancy Killefer avant qu’elle ne soit contrainte de se retirer pour des problèmes de règlements d’impôts relayés par la presse, le poste de CPO devrait revenir à Jeffrey Zients, jusqu’alors à la tête de Portfolio LLC, un cabinet d’investissement spécialisé dans la santé et les services aux entreprises. Principalement axée sur le budget fédéral et la réforme du gouvernement, sa mission sera de rationaliser les procédés, de réduire les coûts et de faire adopter un ensemble de "bonnes pratiques". Il officiera dans ce cadre au sein de l’ "Office of Management and Budget" de l’ "Executive Office of the President"

Aneesh Chopra occupera lui le poste de CTO avec pour objectif de promouvoir l’innovation technologique au service de la création d’emplois, de la réduction des coûts du système de santé et du maintien de la sécurité des réseaux gouvernementaux. Actuel Secretary of Technology de l’Etat de Virginie, Aneesh Chopra retrouvera de l’autre côté du Potomac Vivek Kundra avec lequel il travaillait au sein de l’administration du Gouverneur de Virginie Tim Kaine. Les activités du CTO seront, quant à elles, placées sous la supervision directe du Président Obama et de John Holdren, directeur de l’OSTP (Office for Science and Technology Policy)

Le rôle de Vivek Kundra au poste de CIO sera de superviser l’amélioration des systèmes d’informations du gouvernement fédéral, de promouvoir la transparence et la responsabilité du gouvernement et gérer les 71 milliards de dollars dépensés chaque année par le gouvernement sur la technologie également. Il aura en outre la charge d’administrer les domaines d’e-gouvernement de technologies de l’information au sein de l’ "Office of Management and Budget". Auparavant CTO du District of Columbia au sein du cabinet du maire Adrien Fenty, Vivek Kundra rendra vraisemblablement compte de ses actions auprès de Jeffrey Zients.

Alors que les activités de Vivek Kundra se concentreront sur des aspects opérationnels, la mission d’Aneesh Chopra sera davantage publique mais tous deux devront collaborer étroitement pour rendre le gouvernement plus efficace, moins dépensier et plus transparent

Si ces nominations sont encore trop récentes pour avoir eu un quelconque impact, les observateurs industriels saluent unanimement le grand pas en avant par rapport aux précédentes administrations. Est-ce que ces créations de postes permettront d’obtenir de résultats significatifs ? Ceux qui espèrent davantage qu’une simple stratégie de déploiement du Haut-Débit peuvent nourrir de bons espoirs suite à l’annonce par le Président lundi dernier des membres du "President’s Council of Advisors on Science and Technology" (PCAST). A la tete du PCAST, John Holdren (OSTP Director), Eric Lander (ancien responsable du projet Genome humain) et le prix Nobel Harold Varmus (ancien directeur du NIH) ; pour les membres de ce conseil, plusieurs noms circulent, dont les plus marquants sont Eric Schmidt, PDG de Google et Craig Mundie, Directeur de la Stratégie et de la Recherche de Microsoft mais on retrouve également à leurs côtés des spécialistes et des experts en chimie, physique, biologie, physique, informatique, environnement, ingénierie, astrophysique et médecine. Le Président assure que ce groupe sera en charge de le conseiller sur les stratégies nationales permettant d’encourager et maintenir la culture de l’innovation scientifique et beaucoup espèrent que Schmidt et Mundie pourront influer sur la politique d’Obama en matière de Neutralité de Réseaux [1].

Un pari pas encore gagné

Les objectifs technologiques du gouvernement sont extrêmement larges mais les financements ne sont pas négligeables puisque l’administration Obama a promis de dépenser 3% du PIB du pays - soit la somme record de 415.2 milliards dollars - pour la recherche, le développement et l’éducation des sciences et technologies.

Obama semble avoir su s’entourer de personnalités de haut niveau pour mener à bien son engagement en matière de sciences et de technologies mais dans un contexte économique fragile, les sommes engagées devront rapidement porter leurs fruits pour ne pas l’exposer à des accusations de gâchis, déjà avancées par certains républicains. Les 787 milliards du "stimulus économique" [2] voté par le Congrès en février et les prévisions de budget pour l’année prochaine rencontrent en effet peu d’adhésion auprès des milliers d’états-uniens s’étant massés le 15 avril dernier pour les manifestations "Tea Party" dénonçant les taxes et les dépenses excessives de Washington.

Avec un déficit public prévu de 1850 milliards cette année et 1380 milliards l’an prochain, les républicains ne manquent pas de s’en prendre aux dépenses fédérales. Obama s’ingénie donc à réduire les couts pour conserver l’appui populaire pour ses plans concernant le système de santé, l’éducation et les énergies alternatives : "Sans changement significatifs pour stopper les dettes, nous sommes sur un rythme insoutenable. A travers toute l’Amérique, les familles doivent faire des choix difficiles et il est temps que leur gouvernement en fasse autant" a-t-il ainsi déclaré parallèlement à la nomination de Jeffrey Zients.

La bureaucratie fédérale est cependant un lourd appareil à faire évoluer et si le "changement" doit arriver à Washington, les choses ne bougeront pas en une nuit.

Source :


- Federal CTO Chopra Completes Obama’s Tech Triad, 20 arvil 2009 - http://www.informationweek.com/news/government/technology/showArticle.jhtml ;jsessionid=4F20UWOG2HRBSQSNDLPSKHSCJUNN2JVN?articleID=216900246&pgno=2&queryText=&isPrev=
- Obama names Chopra, Zients to top posts, 18 avril 2009 - http://www.portfolio.com/news-markets/local-news/washingtondc/2009/04/18/obama-names-chopra-zients-to-top-posts
- Obama Names Performance Officer, Vows to Trim Federal Spending, 18 avril 2009 - http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601087&sid=a3R_838tpZb4&refer=home
- Obama Tech Appointments Raise Hopes (& Questions), 28 avril 2009 - http://www.internetevolution.com/author.asp?section_id=539&doc_id=175945&f_src=internetevolution_sitedefault
- Obama’s e-Gov Vision Off to Slow Start, 28 avril 2009 - http://www.internetnews.com/government/article.php/3817656/Obamas+eGov+Vision+Off+to+Slow+Start.htm

Pour en savoir plus, contacts :


- [1] Neutralité de Réseaux : http://fr.wikipedia.org/wiki/Neutralit%C3%A9_de_r%C3%A9seaux
- [2] http://en.wikipedia.org/wiki/American_Recovery_and_Reinvestment_Act
Code brève
ADIT : 58862

Rédacteur :

Franz Delpont deputy-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….