Le secteur privé s’active pour exploiter les données du gouvernement

, Partager

La volonté martelée par Barack Obama lors de sa campagne, de créer un gouvernement transparent s’est traduite, depuis son accession à la Maison Blanche, par la mise en ligne du site Data.gov, rassemblant de multiples sources de données d’agences gouvernementales.

Data.gov rassemblait près de 600 flux de données brutes au début du mois. Issues d’un large ensemble d’agences, les données proposées couvrent un vaste spectre de domaines : demandes d’asile entre 1998 et 2008, produits chimiques toxiques répandus sur Guam en 2005, tornades et vents violents de 1950 à 2006, géochimie d’échantillons d’eau, demandes de brevets, accidents du travail, dépenses fédérales en informatique, flux d’oiseaux migrateurs etc.

Le volume et les formats de données brutes ainsi mises à disposition ne permettent cependant pas toujours de profiter au mieux de ces informations offertes au public. Une poignée de compagnies et de projets open-source s’activent donc pour éclaircir, valoriser et présenter les données de Data.gov. Parmi ces acteurs, Socrata propose son expertise aux agences gouvernementales, journalistes, chercheurs et autres utilisateurs intéressés pour les aider à réorganiser et republier les données sur le web à travers des diagrammes et graphiques interactifs et faciles à lire. En phase avec l’ère du cloud computing [1] et des réseaux sociaux, la société propose également des services d’hébergement et de distribution des données et autorise les utilisateurs à échanger leurs données sur Twitter, Digg, Facebook et autres sites communautaires.

D’autres compagnies, parmi lesquelles iCharts et Visual i/o utilisent les données du gouvernement mises en ligne régulièrement pour démontrer la puissance de leurs produits d’analyse visuelle et de publication de graphiques. La Sunlight Foundation a, quant à elle, lancé les Sunlight Labs pour développer des logiciels libres exploitant les données gouvernementales et encourage les autres développeurs à l’imiter en organisant des concours de création d’applications basées sur les données gouvernementales, l’objectif de la fondation étant d’apporter aux journalistes citoyens des outils d’investigation.

Interrogé récemment par la Federal Communication Commission sur la philosophie de l’administration Obama de mise à disposition des données gouvernementales, Vivek Kundra, Chief Information Officer [2] de la Maison Blanche et responsable du site Data.gov, affirme qu’il ne sait pas vraiment quels flux de données offriront les meilleures analyses et que son but est de mettre le plus de flux possibles sur le site en espérant que les utilisateurs créent ensuite de la valeur ajoutée à partir des données brutes. L’innovation, meilleur remède des Etats-Unis face aux crises trouve grâce à ces données un terreau fertile sur lequel fleurir, espère-t-il.

Source :


- Data.gov : les débuts de la transparence gouvernementale : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/59291.htm
- La préservation des données scientifiques, priorité de la Maison Blanche : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/58594.htm
- Companies offer services to crunch gov’t raw data - http://www.computerworld.com/s/article/9136605/Companies_offer_services_to_crunch_gov_t_raw_data?source=rss_gov

Pour en savoir plus, contacts :


- [1] Le cloud computing : http://fr.wikipedia.org/wiki/Informatique_dans_les_nuages
- [2] Vivek Kundra et les nouveaux visages de la politique technologique d’Obama : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/58862.htm
- Exemple d’utilisation des données gouvernementales par iChart : http://www.icharts.net/portal/app ;jsessionid=99F7F420AC9F4B93D192183DD045237E.icharts-app-1?service=external&sp=Y3/SyCI=&page=TeamChartDetail
- Catalogue des données brutes de Data.gov : http://www.data.gov/catalog/raw
Code brève
ADIT : 60398

Rédacteur :

Franz Delpont, deputy-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….