Le séquençage des génomes trouve aujourd’hui des applications pour la protection de l’environnement et la gestion de l’énergie

, Partager

Le rapport d’activité du DOE Joint Genome Institute (Walnut Creek, Californie) montre que le séquençage à grande échelle en biologie peut montrer un intérêt majeur pour la protection de l’environnement et la gestion de l’énergie.
Le séquençage du génome de microorganismes, plantes et organismes aquatiques apporte des clés scientifiques permettant de développer des stratégies pour les énergies propres, la gestion du carbone, la réhabilitation de l’environnement.
Par exemple, le séquençage des génomes permet d’exploiter la capacité du peuplier ou d’un organisme unicellulaire à absorber le CO2, la bactérie Desulfovibrio desulfuricans à réduire l’uranium et le chrome…
Le DOE JGI contribue à l’émergence d’un nouveau domaine scientifique, la métagénomique qui consiste à isoler, séquencer et caractériser l’ADN total des microorganismes extraits d’un échantillon dans un environnement donné. Par exemple le séquençage d’une communauté microbiale, responsable de la production d’acide sulfurique à l’intérieur d’une mine abandonnée polluant les nappes souterraines, permet de développer des stratégies plus efficaces et moins coûteuses pour la décontamination du site.

Source :

http://www.jgi.doe.gov/News/news_1_10_06.html

Rédacteur :

Peggy Rematier, vi.sdv@consulfrance-sanfrancisco.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….