Les Community Colleges : un niveau très convenable mais une reconnaissance à obtenir

, Partager

Le Committee on Equal Opportunities in Science and Engineering (CEOSE) de la National Science Foundation a tenu un séminaire les 1er et 2 juin, dans la foulée de sa réunion périodique, tenue le 31 mai. Ce séminaire comportait un mini symposium sur les Community Colleges.
L’un des éléments de ce mini-symposium était l’analyse du rôle des Community Colleges dans l’enseignement en sciences et en ingénierie. Il y aurait aux Etats-Unis 1 287 Community Colleges (selon le Maricopa Center for Learning & Instruction, lequel maintient un site sur ces établissements et opère des projets en relation sur financement NSF) ou 1 157 selon la American Association of Community Colleges. Ils offrent un enseignement universitaire sur deux ans, ce qui peut se rapprocher, pour la science et l’ingénierie, de nos IUT. Ils rassemblent près de 12 millions d’étudiants, dont 46% des undergraduate américains. Il s’agit de la voie classique pour ceux qui ne peuvent a priori pas se payer des études longues, a fortiori des études longues dans l’une des universités les plus connues. Les frais de scolarité ont en effet maintenant dépassé les 15.000 dollars en undergraduate, 20.000 environ en master, 26.000 en droit, 30.000 à 40.000 en médecine, après avoir augmenté chaque année plus vite que les revenus depuis 1983, malgré des subventions en hausse. Pour les meilleures universités (presque toutes privées) on est nettement au-dessus de ces moyennes. Ce problème de l’accès a d’ailleurs suscité la tenue d’une audition à la Chambre en avril 2005

Or ce que le rapport de la NSF met en évidence est que - tout compte fait - ceux qui parmi les étudiants des Community Colleges poursuivent leurs études dans des universités réussissent tout à fait bien, voire plutôt mieux (en moyenne) que leurs camarades passés directement à l’université. Ils représentent d’ailleurs in fine entre 40 et 46% des diplômés aux différents niveaux du deuxième degré (mais pas forcément dans le Top 20 des universités). Une étude plus localisée, portant sur leur devenir au sein de la Arizona State University, montre également qu’ils réussissent mieux que leurs camarades ex-freshmen.
Pourtant ce taux de réussite est largement méconnu. Un dirigeant de Community College s’est ainsi vu répondre par Charles Vest, président émérite du MIT, que les étudiants du Community College étaient tout à fait les bienvenus, du moment qu’ils passaient les examens du MIT pour les différents niveaux undergraduate nécessaires…
Les Community Colleges pourraient donc être une des clefs pour redresser la situation en matière de formation en sciences et en ingénierie, mais il y a encore du chemin pour qu’ils obtiennent la reconnaissance voulue. Davantage les subventions qui leur échoient semblent en diminution, ce qui pousse les frais de scolarité à la hausse… et pourrait donc faire diminuer leur recrutement.

Source :


- Le programme du mini-symposium du CEOSE (voir page 2)
http://www.nsf.gov/od/oia/activities/ceose/agenda.pdf
- La couverture donnée par Inside Higher Education
http://www.insidehighered.com/news/2006/06/02/cc
Pour en savoir plus
- Le rapport NSF Characteristics of Recent Science and Engineering Graduates : 2001
http://www.nsf.gov/statistics/nsf04302/
- Community College Web - http://www.mcli.dist.maricopa.edu/cc/
- American Association of Community Colleges - http://www.aacc.nche.edu/
- Audition à la Chambre, 19/04/2006 - http://edworkforce.house.gov/hearings/109th/fc/collegeaccess041905/wl41905.htm
- Statistiques sur les frais de scolarité de l’ Office of Institutional Planning and Research de l’université de Floride - http://www.ir.ufl.edu/factbook/tuition.htm
- Une étude sur les Community Colleges et leur rôle (Council for Advancement of Adult Literacy 2005) http://www.caalusa.org/commcollproject.html
- Une étude sur les Coomunity Colleges et les carrières en ingénierie (National Academies, 2005) http://darwin.nap.edu/books/0309095344/html/R1.html

Rédacteur :

Jean-Philippe Lagrange, attache-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….