Les Etats-Unis conservent leur avance en matière de sciences et technologies - pour combien de temps ?

, Partager

Une nouvelle étude de la RAND Corporation sponsorisée par le Ministère de la Défense américain se veut rassurante et cherche à temporiser la pléthore de rapports alarmistes qui prédisent une érosion rapide de la position de leader des Etats-Unis dans les domaines des sciences et des technologies. Cette étude rappelle que les Etats-Unis représentent 40% des dépenses mondiales totales en R&D, emploient 70% des Prix Nobel dans le monde, et abritent les trois-quart des quarante meilleures universités du monde.

D’après le rapport, les investissements américains totaux (publics et privés) dans la recherche et le développement (R&D) ont augmenté à un rythme similaire à celui enregistré dans les autres pays et plus vite qu’en Europe et au Japon. En outre, même si des pays tels que la Chine, l’Inde et la Corée du Sud investissent lourdement dans la R&D, ils ne représentent pas encore une part importante de l’innovation et de la production scientifiques mondiales qui continuent à être dominées par les Etats-Unis, l’Europe et le Japon. Les auteurs du rapport considèrent également que les avancées réalisées à l’étranger ne sont pas nécessairement néfastes pour les Etats-Unis, les entrepreneurs américains pouvant en tirer parti.

Parmi les potentielles faiblesses des Etats-Unis, le rapport cite les résultats peu satisfaisants des élèves américains en mathématiques et en sciences dans l’enseignement primaire et secondaire et le fait que les étudiants américains portent un intérêt limité aux carrières dans la science et l’ingénierie. Dans le même temps, les universités de l’Union européenne et de la Chine produisent plus de diplômés en sciences et en ingénierie chaque année que les Etats-Unis. Cependant, les données récentes sur les salaires et l’emploi ne semblent pas confirmer la réalité d’un manque de travailleurs en sciences et en technologies, contrairement à ce que l’on entend souvent.

Le flux d’étudiants, de scientifiques et d’ingénieurs étrangers a été un facteur clé qui a permis à la force de travail américaine en sciences et technologies américaine de croître plus vite que le nombre de diplômes d’ingénieurs et de scientifiques aux Etats-Unis. Maintenir ce flux paraît fondamental. Encore faut-il savoir si la dépendance croissante des Etats-Unis envers les scientifiques et ingénieurs étrangers ne rend pas le pays plus vulnérable. Ces dernières années, près de 70% des scientifiques et ingénieurs étrangers diplômés d’une université américaine ont fait le choix de rester aux Etats-Unis, mais la proportion de ceux qui restent pourrait diminuer car les conditions de recherche et les salaires s’améliorent à l’étranger. Une réduction récente du nombre plafond de visas d’immigrants (H1-B) a l’inconvénient de réduire le flux de scientifiques et ingénieurs étrangers et pourrait entraîner la délocalisation de davantage de R&D et d’infrastructures à l’étranger.

L’étude de la RAND propose un certain nombre de recommandations pour répondre aux défis à venir :
- Financer un organisme qui assurerait le suivi périodique et l’analyse de la performance des Etats-Unis et l’état de la force de travail américaine en sciences et en technologies.
- Faciliter pour les étrangers qui ont obtenu un diplôme d’une université américaine en science et en ingénierie la possibilité de rester aux Etats-Unis indéfiniment
- Faciliter pour les personnes hautement qualifiées la possibilité d’immigrer aux Etats-Unis.
- Continuer à améliorer l’enseignement en primaire et en secondaire en général et en sciences et technologies en particulier.
- Augmenter la capacité des Etats-Unis à apprendre des centres de recherche en Europe, au Japon, en Chine, en Inde et dans d’autres pays afin de bénéficier des avancées technologiques et scientifiques qui y sont réalisées. Le rapport cite un certain nombre de moyens à cette fin : établir des entreprises communes, encourager la recherche en collaboration, renforcer les liens entre les chercheurs et les étudiants américains d’une part et les centres étrangers de R&D d’autre part (bourses, emplois dans les laboratoires étrangers au sein de multinationales, études à l’étranger, congés sabbatiques, postdoctorats…) et établir des réseaux informels avec les professionnels des sciences et de l’ingénierie qui ont étudié aux Etats-Unis. Les professionnels étrangers peuvent également contribuer à établir des liens avec les centres de cherche d’excellence à l’étranger.

L’approche de ce rapport se veut différente et plus optimiste que celle des nombreux autres rapports sur le sujet. Cependant, ses conclusions et ses recommandations restent proches de celles des rapports publiés précédemment. En effet, si les auteurs insistent sur le fait que les Etats-Unis demeurent le leader mondial de l’innovation, ils reconnaissent également l’existence de défis à long terme et que les Etats-Unis vont devoir prendre des mesures afin de conserver leur première place.

Source :


- "US Competitiveness in Science and Technology" - Titus GALAMA, James HOSEK - RAND Corporation - 2008 - http://www.rand.org/pubs/monographs/2008/RAND_MG674.pdf
- "Despite Recent Obits, U.S. Science and Engineering Remain Robust" - RICHARD MONASTERSKY - The Chronicle of Higher Education - 12/06/2008 - http://chronicle.com/daily/2008/06/3348n.htm
- "Perspectives on U.S. Competitiveness in Science and Technology" - Conference Proceedings - Titus GALAMA, James HOSEK - RAND Corporation - 2008 - http://www.rand.org/pubs/conf_proceedings/2007/RAND_CF235.pdf

Pour en savoir plus, contacts :


- RAND Corporation - http://www.rand.org
- "Rising Above the Gathering Storm : Energizing and Employing America for a Brighter Economic Future" - The National Academies Press - 2007 - http://www.nap.edu/catalog.php?record_id=11463
- America COMPETES Act - http://thomas.loc.gov/cgi-bin/bdquery/z?d110:H.R.2272:
- Page "International Graduate Admissions Survey" du site Internet du Council of Graduate Schools - http://www.cgsnet.org/Default.aspx?tabid=172
- "Open Doors Online" - IIE - http://opendoors.iienetwork.org/
- "Division of Science Resources Statistics (SRS)" de la NSF - http://www.nsf.gov/statistics/
- "STEM workforce data project" - CPST - http://www.cpst.org/STEM_Report.cfm
- "Une nouvelle politique des visas pour les jeunes diplômés" - Estelle BOUZAT - BE Etats-Unis 120 - 21/04/2008 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/54033.htm
- "Ralentissement de la croissance des candidatures étrangères en master et en doctorat" - Estelle BOUZAT - BE Etats-Unis 120 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/54046.htm
- "De moins en moins de jeunes docteurs étrangers en sciences restent aux Etats-Unis après l’obtention de leur diplôme" - Estelle BOUZAT - BE Etats-Unis 120 - 21/04/2008 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/54034.htm
- "Le nombre de scientifiques, d’ingénieurs et de jeunes diplômés continue de progresser" - Estelle BOUZAT - BE Etats-Unis 119 - 14/04/2008 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/53950.htm
- "Les partenariats internationaux en science et en ingénierie, une priorité pour les Etats-Unis ?" - Estelle BOUZAT - BE Etats-Unis 117 - 28/03/2008 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/53730.htm
- "Malgré des progrès, des obstacles à la délivrance de visa pour les scientifiques demeurent" - BE Etats-Unis 112 - BOUZAT Estelle - 22/02/2008 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/53237.htm
- "O se trouve la nouvelle gnration d’ingnieurs amricains ? - Estelle BOUZAT - BE Etats-Unis 112 - 22/02/2008 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/53238.htm
- "Les Etats-Unis continuent d’attirer un nombre croissant d’étudiants internationaux" - BOUZAT Estelle - BE Etats-Unis 102 - 30/11/2007 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/52099.htm
- "Toujours plus de nouveaux docteurs en sciences et en ingénierie" - BE Etats-Unis 102 - BOUZAT Estelle - 30/11/2007 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/52100.htm
- "Le manque de scientifiques qualifiés aux Etats-Unis : mythe ou réalité ?" - BE Etats-Unis 100 - BOUZAT Estelle - 19/11/2007 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51907.htm
- "Une internationalisation en croissance des formations américaines en master et doctorat" - BE Etats-Unis 99 - 13/11/2007 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51850.htm
- "La contribution des chercheurs étrangers à la Sécurité Nationale des Etats-Unis prévaut sur le danger qu’ils peuvent représenter" - BOUZAT Estelle - BE Etats-Unis 97 - 29/10/2007 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51587.htm
- "Des perspectives peu encourageantes pour les jeunes chercheurs américains" - BOUZAT Estelle - BE Etats-Unis 92 - 24/09/2007 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51111.htm-
- "Une période favorable au développement des programmes établis en commun par les universités américaines et les universités étrangères" - BE Etats-Unis 91 - BOUZAT Estelle - 17/09/2007 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/50976.htm
- "Les restrictions américaines à l’immigration risquent d’inverser le phénomène de la fuite des cerveaux" - BOUZAT Estelle - BE Etats-Unis 90 - 10/09/2007 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/50893.htm
Code brève
ADIT : 55097

Rédacteur :

Estelle Bouzat - universites.vi@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….