Les Etats-Unis s’engagent dans le cadre de l’Année Internationale des Sols

, Partager

Sensibilisée à la problématique de l’appauvrissement des ressources et des qualités du sol depuis les années 1930, l’administration américaine s’est engagée aux côtés des autres membres des Nations Unies pour l’Année Internationale des Sols. Elle vise à mettre en lumière cette problématique globale et à faciliter la sensibilisation, les échanges scientifiques et les initiatives permettant de répondre aux besoins alimentaires globaux croissants.


2015, Année Internationale des Sols
Crédits : Gajus


L’Année Internationale des Sols, un outil du Partenariat Mondial sur les Sols

A l’occasion de sa 68ème session, l’assemblée générale de l’ONU, a déclaré l’année 2015 Année International des Sols (AIS). L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Food and Agriculture Organization of the United Nation, FAO) a été choisie comme organisme responsable pour la mise en oeuvre de l’AIS, dans le cadre du Partenariat Mondial sur les Sols [1], en collaboration avec les gouvernements et le secrétariat de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification.

Le Partenariat Mondial sur les Sols (GSP - Global Soils Partnership) a été lancé en 2103 à Accra (Ghana) [2], en réponse à la problématique de paupérisation des sols à l’échelle globale : "Le maintien de la santé des sols pour nourrir la population croissante du monde et répondre à leurs besoins en biomasse (énergie), fibres, fourrage et autres produits ne peut être assuré que grâce à un partenariat fort. C’est l’un des principes clés qui guidera la constitution du Partenariat mondial sur les sols." [3]

L’AIS, année de sensibilisation, vise donc à accroître la compréhension de l’importance des sols pour la sécurité alimentaire, ainsi que ses fonctions essentielles au sein de l’écosystème. Les sols jouent un rôle crucial dans la sécurité alimentaire, l’éradication de la faim, l’adaptation au changement climatique, la réduction de la pauvreté et le développement durable. L’adoption de cette initiative par les Nations Unies pour 2015 n’a pas de valeur coercitive sur les pays membres. Pour autant, elle traite d’une thématique liée à l’écologie, qui n’a historiquement pas toujours été bien acceptée par l’ensemble des membres.

La problématique des sols aux Etats-Unis

Les Etats-Unis ont connu leur première série d’évènements pédoclimatiques d’envergure - générés par des interactions entre des facteurs pédologiques et climatiques - dans les années 1930 : le Dust Bowl, une série de tempête de sable générées par l’érosion due à la surexploitation agricole des grandes plaines, cumulée à des sécheresses importantes et des températures record. Ces tempêtes de sables, la plus grande catastrophe écologique des U.S.A., ont gravement impacté les écosystèmes et l’agriculture des régions concernées : on estime que 400.000 km2, centrés sur les enclaves du Texas et de l’Oklahoma, et englobant des zones adjacentes du Nouveau-Mexique, Colorado, et au Kansas ont été touchés [4].

Suite à ces évènements, le Service de Conservation des Sols (Soil Conservation Service, SCS), a rapidement été créé, sous contrôle de l’U.S. Department of Agriculture (USDA), avec pour mission principale le contrôle de l’érosion sur le territoire national. Le SCS a été renommé en 1995 pour devenir le Service de Conservation des Ressources Naturelles (Natural Resources Conservation Service, NRCS), de manière à refléter l’extension des prérogatives de l’agence. Sa mission principale est de préserver, protéger et d’améliorer les ressources naturelles sur les terres privées, en particulier agricoles. L’agence contribue également activement à l’analyse et la classification des sols et à la gestion et l’amélioration de la qualité de l’eau.

L’implication des Etats-Unis dans l’AIS par le biais de l’agence est donc parfaitement logique et répond à la continuité des efforts entrepris depuis près de 80 ans dans ce domaine.

L’engagement des Etats-Unis dans le cadre de l’AIS

Et de fait, l’USDA s’est joint aux nations du monde entier pour lancer l’Année internationale des sols. Le Sous-secrétaire aux Ressources naturelles et à l’Environnement, M. Robert Bonnie, a déclaré lors de l’assemblée générale des Nation Unies : "Nous sommes ravis de travailler avec les Nations Unies pour aider à sensibiliser et promouvoir l’importance de la conservation de nos ressources du sol. L’USDA se saisira avec intérêt de cette occasion unique d’informer le monde sur l’importance de la conservation des sols, dans la continuité de nos efforts entrepris avec les propriétaires terriens privés depuis 1935 pour protéger et améliorer cette ressource naturelle inestimable." [4]

L’ensemble des initiatives et actions dans ce cadre seront disponibles sur le site du NRCS [5].

Sources :


- [1] Article - Partenariat mondial sur les sols - FAO - Organisation des Nation Unies - http://www.fao.org/globalsoilpartnership/fr/
- [2] Article - Participation au lancement du Partenariat Mondial sur les Sols - Le Hub Rural - 2013 - http://hubrural.org/Participation-au-lancement-du.html
- [3] http://www.fao.org/globalsoilpartnership/pourquoi-un-partenariat-mondial-sur-les-sols/fr/
- [4] Article - Dust Bowl - Wikipédia - http://en.wikipedia.org/wiki/Dust_Bowl
- [5] Article - USDA Joins Global Partners to Kick Off International Year of Soils in 2015 - USDA - Décembre 2014 - http://www.usda.gov/wps/portal/usda/usdahome?contentid=2014/12/0264.xml
- [6] Site internet - NRCS - USDA - http://www.nrcs.usda.gov/wps/portal/nrcs/site/national/home/

Pour en savoir plus, contacts :

Article - 2015, Année Internationale des Sols - Organisation http://www.fao.org/soils-2015/about/fr/
Code brève
ADIT : 77727

Rédacteurs :


- Simon Ritz, simon.ritz@ambascience-usa.org ;
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org.

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….