Les NIH finance deux nouveaux Biomedical Technology Research Center

, Partager

Le National Center for Research Resources (NCRR), partie intégrante du National Institute of Health, a annoncé qu’il allait financer à hauteur de 11 millions de dollars sur 5 ans la création de deux nouveaux centres de recherche de technologie biomédicale (Biomedical Technology Research Centers).

Ces centres offriront des technologies uniques et indispensables pour la recherche fondamentale, clinique et translationelle. Les projets qui y seront développés combinent l’expertise technique et biomédicale de scientifiques issus de disciplines variées notamment grâce à la mise en place de partenariats constructifs. Ces centres seront organisés en 5 zones technologiques : imagerie, informatique, technologie optique et des lasers, technologie pour la biologie structurale, et technologie pour les systèmes biologiques. L’un des deux nouveaux centres sera établi au Northern California Institute for Research and Education Inc. à San Francisco et l’autre à l’University of California de San Diego.

Le Northern California Institute for Research and Education Inc. de San Francisco recevra 6 millions de dollars sur 5 ans pour développer un centre d’imagerie par résonance magnétique pour les maladies neuro-dégénératives. Le centre va développer de nouvelles techniques innovantes en IRM afin que les cliniciens puissent mieux comprendre, détecter, diagnostiquer et traiter les maladies, telles que Alzheimer, Parkinson ou encore Lou Gehrig. Ces techniques inclueront notamment l’acquisition par spectroscopie par résonance magnétique ainsi que la reconstruction, l’analyse et le traitement d’image.

Près de 5 millions de dollars sur 5 ans ont été accordés à l’University of California de San Diego, pour la mise en place d’un nouveau centre de spectrométrie de masse computationelle qui devrait servir de ressource internationale en protéomique. Ce centre est créé dans le but de disposer de technologies appropriées permettant d’identifier les milliers de protéines présentes dans un échantillon biologique et d’effectuer des comparaisons quantitatives et qualitatives entre différents échantillons, données pouvant favoriser une meilleure compréhension des causes d’une maladie ou de sa progression ainsi que de l’efficacité des traitements. Les données générées requièrent des outils computationnels sophistiqués pour permettre leur interprétation. Ce nouveau centre va mettre en place des approches mathématiques créatives pour la spectrométrie de masse et va concevoir une nouvelle génération de logiciels libres d’accès dans le but de catalyser les échanges et les collaborations entre les chercheurs expérimentaux et computationnels en protéomique. Le centre devrait également assurer la formation de la communauté scientifique aux technologies qu’il va concevoir.

Ces deux nouveaux centres montent à 52 le nombre de ce type de structures aux Etats-Unis, ce qui représente une masse critique de ressources intellectuelles et technologiques mettant l’accent sur la formation et le service aux chercheurs et accordant une grande place à la dissémination des technologies, méthodes et logiciels.

Source :


- NIH funds two new centers to develop innovative imaging technology for neurodegenerative disorders and advanced software for protein analysis, NCRR Office of Communications, October 15, 2008 : http://www.nih.gov/news/health/oct2008/ncrr-15.htm
- NCCR funds two new biomedical technology centers, National Center for Research Resources, October 2008 : http://www.ncrr.nih.gov/biomedical_technology/biomedical_technology_research_centers/2008/

Pour en savoir plus, contacts :


- Sur le NCRR : http://www.ncrr.nih.gov/
- Sur les centres BTCR : http://www.ncrr.nih.gov/biomedical_technology/biomedical_technology_research_centers/
Code brève
ADIT : 56478

Rédacteur :

mille Arnaud, deputy-sdv.mst@consulfrance-losangeles.org - Mireille Guyader, attache-sdv.mst@consulfrance-losangeles.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….