Les bienfaits de la télémédecine en Californie

, Partager

Qu’est ce que la télémédecine ?

La télémédecine est l’exercice de la médecine par le biais des télécommunications et des technologies de l’information permettant le diagnostic et le traitement des patients à distance [1]. Elle permet aux personnes qui vivent éloignées des centres médicaux d’avoir accès à une expertise médicale de qualité sans se déplacer. Grâce à l’Internet haut débit et à des écrans vidéo de qualité, les patients qui habitent dans des milieux ruraux sont reliés à des centres de soins et peuvent avoir une consultation en direct avec les meilleurs spécialistes [2]. La télémédecine à plusieurs applications :
- l’hospitalisation à domicile ;
- Le diagnostics et les soins des personnes habitant en zones rurales ;
- La surveillance et le suivi des patients à distance

L’objectif est de réduire le nombre de visites non nécessaires chez le médecin, de diminuer le nombre d’hospitalisations et de visites aux urgences qui sont coûteuses et également dangereuses pour les patients (avec la possibilité de contracter des maladies nosocomiales). Cette branche de la médecine prend de plus en plus d’importance et les assurances-santé prennent en compte ce changement. Par exemple, Medicare (assurance-maladie pour les personnes de plus de 65 ans), Medicaid (assurance-maladie pour les familles à faibles revenus), et d’autres programmes d’assurance santé gérés par le gouvernement ont intégré une grande partie des prestations de télémédecine pour certaines zones rurales prédéfinies [3].

Le concept semble simple, cependant la mise en pratique n’est pas toujours évidente. Aussi les acteurs de la santé coordonnent leurs efforts et les bonnes pratiques se mettent en place dans un souci d’efficacité.

La télémédecine en Californie.

1. Législation

Aux Etats-Unis, la télémédecine existe depuis 1920, année de la première licence pour radio de service médical aux bateaux, publiée à New-York [4]. La réglementation en Californie est cependant beaucoup plus récente ; elle remonte à 1996 avec le "Telehealth Development Act" qui impose les premières règles concernant la délivrance de soins par la télémédecine [5]. Ce décret régule notamment les questions de paiement et de remboursement par les assurances-maladie.

Ces dernières années plusieurs initiatives intéressantes ont été lancées en Californie pour permettre le développement de l’utilisation des technologies de télécommunication dans le secteur de la santé. Parmi elles, le décret de l’ancien gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger, "Health Information Technology initiative" (HIT) signé en juillet 2006. Ce décret a alloué la somme de 240 millions de dollars pour l’informatisation du système de santé en Californie. Selon plusieurs études, l’utilisation des technologies de l’information dans le secteur de la santé réduirait les erreurs médicales, éviterait les examens ou les traitements en double, et permettrait d’avoir un dossier à jour et facile d’accès pour chaque patient quel que soit l’endroit où il est traité. En Californie, les erreurs médicales et les erreurs de calcul conduisent à des dizaines de milliers de morts et de blessés chaque année. Dans ce contexte, le décret HIT est largement considéré comme une réforme clé [6]. En 2006 également, la proposition 1D a été adoptée ("Kindergarten University Public Education Facilities Bond Act of 2006"), fournissant 200 millions de dollars aux réseaux des UC (University of California) pour l’expansion du réseau de la télémédecine dans tout l’état de Californie, le développement des écoles de médecine, la construction d’un centre spécialisé à UC Davis, et l’achat d’équipements spécialisés dans les autres universités et les centres de soins ruraux reliés au réseau [7].

En octobre 2011, le gouverneur de Californie, Jerry Brown, a réactualisé le "Telehealth Development Act of 1996" en signant le projet de loi 415 de l’assemblée, le "Telehealth Advancement Act of 2011", effectif depuis le 1er janvier 2012. Adopté à l’unanimité, ce projet de loi met à jour la définition de télémédecine, simplifie les processus donnant accès à la télémédecine et supporte son développement dans l’état. La "California State Rural Health Association (CSRHA)", a sponsorisé le projet de loi et a travaillé en collaboration avec le "Center for Connected Health Policy (CCHP)", Le "California Telemedicine and eHealth Center (CTEC)", Le "California Telehealth Network (CTN)" et de nombreuses autres associations de santé de l’état afin d’établir les recommandations nécessaires à ce projet de loi [8].

2. Organisations et centre de télémédecine

a- CTEC : California Telemedicine and eHealth Center

Le "California Telemedicine and eHealth Center" (CTEC) est l’un des six centres fédéraux de télémédecine reconnus aux Etats-Unis [9]. Depuis quinze ans déjà, le CTEC travaille avec des organismes gouvernementaux, des universités et des fournisseurs spécialisés afin d’identifier les meilleures pratiques, les technologies et les tendances émergentes de la télémédecine en Californie [10]. En parallèle de cette activité de développement, le centre étudie l’impact de la télémédecine sur la santé publique. Le CTEC fait partie de la Fondation Californienne pour la Santé ("California Health Foundation and Trust"), une organisation à but non lucratif affiliée à l’Association des Hôpitaux Californiens ("California Hospital Association"). La mission du CTEC est d’être une source objective d’informations pour les systèmes de santé développant des programmes de télémédecine ; de leur apporter un soutien et une aide technique ; de fournir des renseignements sur les politiques mises en place, les tendances émergentes, le système de remboursement, le fonctionnement des opérations et sur tous les autres points importants en lien avec la télémédecine. Le CTEC est à la base du développement de la télémédecine en Californie notamment à travers l’investissement de 20 millions de dollars provenant de la Dotation pour la Télémédecine en Californie ("The California Endowment in telemedicine"). Cet argent a contribué à l’élaboration de 10 réseaux de télémédecine en zones rurales, avec plus de 100 sites à travers toute la Californie. Le CTEC a également collaboré à l’élaboration de deux centres d’apprentissage de la télémédecine ("Telemedicine Learning Center" ou TLC) à UC Davis et UC San Diego [11].

=> UC Davis : Center for Health and Technology (Northern California)
Fondé en 1996, le programme de télémédecine de UC Davis a pour vocation de chercher des solutions techniques pour améliorer les soins de santé en milieu rural. Il est aujourd’hui partenaire de nombreux hôpitaux communautaires et de cliniques en Californie du Nord [12].

=> UC San Diego : Southern California Telemedicine learning center
En mai 2007, l’Université de Californie à San Diego (UCSD) a reçu une subvention d’un million de dollars du CTEC afin de soutenir le développement et la mise en oeuvre d’un centre de télémédecine en Californie du Sud [13]. Le centre propose des formations à domicile aux médecins installés en milieux ruraux. Ces programmes permettent aux médecins, administratifs et aux équipes dirigeantes travaillant dans le domaine de la télémédecine de développer leurs compétences et leurs connaissances afin d’améliorer les soins de télésanté dans leur communauté. Depuis 1999, le centre d’apprentissage a formé plus de 800 professionnels de santé. Ce centre regroupe plusieurs université et organisations : l’école de médecine de UCSD, le "UCSD Healthcare", le CTEC, le "VA San Diego HealthCare system" et Calit2 [14].

b- CTN : California Telehealth Network

Le "California Telehealth Network" ou CTN est le résultat d’une coalition entre des professionnels de santé, des politiques et des investisseurs à l’échelle de l’Etat. Son but est d’améliorer l’accès aux soins de santé dans les zones éloignées des centres médicaux [15].

Interview du président et CEO, Eric Brown (vidéo en anglais)
Crédits : Comcast

Conclusion

Le développement fulgurant des technologies de l’information durant ces vingt dernières années est une formidable opportunité pour la médecine. Informatisation du système de santé, hospitalisation à domicile, diagnostics et traitement des personnes habitant en zones rurales, sont des avancées majeures qui réduisent les erreurs médicales et améliorent la santé publique. Les Etats-Unis, et notamment la Californie, l’ont bien compris et tente de faire avancer et évoluer la médecine dans cette direction. Pour cela de nombreuses institutions et centre médicaux ont été/ sont mis en place et des financements important ont été débloqués.


Rédactrice :


- Manon Lecomte, deputy-sdv.la@ambascience-usa.org
Retrouvez toutes les activités du Service Science et Technologie / Los Angeles sur le site du Consulat général de France à Los Angeles : http://www.consulfrance-losangeles.org/spip.php?rubrique241.