Les cellules souches font le forcing

, Partager

Le sujet des cellules souches embryonnaires humaines continue d’agiter l’opinion publique et la classe politique aux Etats Unis. Les sénateurs ont voté le 18 juillet 2006 un amendement visant à lever les restrictions dans le financement de la recherche.
Ce vote de la chambre qui a flirté avec la majorité des 2/3 a été approuvé à 63 voix contre 37.
Les républicains et démocrates sont partagés dans leur décision puisque 43 démocrates et 19 républicains ont voté pour alors que 36 républicains et 1 seul démocrate ont désapprouvé l’amendement.
Le président Bush a opposé le 19 juillet le premier veto de son mandat pour annuler l’amendement. Le Congrès a théoriquement la possibilité de surmonter un tel veto si un vote est organisé qui aboutit à une majorité des 2/3 dans les deux chambres, soit 67 voies au Sénat (il en manque donc 4) et 288 voies à la Chambre (il n’y en a eu que 238 lors du vote fin 2005).
Des Sénateurs projettent déjà de revenir à la charge en déposant une nouvelle proposition.
Ce vote intervient à quatre mois des élections parlementaires qui marquent la moitié du second mandat du président. L’issue de ce vote est très incertaine. L’opposition n’hésite pas à utiliser ce sujet sensible pour mener campagne. Près de des américains se déclarent d’ailleurs favorables à la conduite de la recherche sur les cellules souches humaines.
Actuellement, les recherches sont freinées par la loi du 9 août 2001, qui limite l’utilisation des cellules souches aux lignées cellulaires caractérisées antérieurement (soit 78 lignées dont une dizaine seulement seraient utilisables). Les tensions sur les cellules souches humaines tiennent essentiellement sur la nécessité d’utiliser des embryons pour mener les recherches. 400.000 embryons fécondés in vitro seraient congelés et pourraient être utilisés dont seulement 128 ont été "adoptés" par des couples. Il y a donc là un réservoir important rendu inaccessible par la loi.
Les scientifiques espèrent, par l’utilisation des cellules souches, pouvoir comprendre, si ce n’est soigner, de nombreuses maladies comme la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, certains cancers et permettre aux paralysés de retrouver l’utilisation de leurs membres.

Source :


- http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2006/07/18/AR2006071800182.html
- http://www.lifesite.net/ldn/2006/jul/06071808.html
- http://www.boston.com/news/nation/washington/articles/2006/07/18/stem_cell_measure_set_for_senate_ok_veto_from_bush/
- http://today.reuters.com/investing/financeArticle.aspx?type=bondsNews&storyID=2006-07-18T212336Z_01_N18318061_RTRIDST_0_CONGRESS-STEMCELLS-POLITICS.XML
- http://www.whitehouse.gov/omb/legislative/sap/109-2/hr5427sap-h.pdf

Rédacteur :

Brice Obadia, deputy-sdv.mst@ambafrance-us.org
Hedi Haddada, attache-sdv.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….