Les "clean techs" à San Diego ou la genèse d’un nouveau pôle

, Partager

De nouveaux fonds destinés à accélérer la commercialisation de produits de recherche dans le domaine des énergies propres viennent d’être attribués à des chercheurs de San Diego dans le cadre du Clean Tech Innovation Challenge, contribuant ainsi à la montée en puissance du nouveau pôle de San Diego.

San Diego est historiquement associé à la recherche sur les énergies propres. A l’origine, il y a une volonté politique d’indépendance énergétique qui, compte tenu de l’intérêt croissant pour ces technologies aux Etats-Unis, s’est progressivement transformée en outil de développement économique local. Ce dernier s’est appuyé sur un rapport [1] commandé par la mairie de San Diego. Il mettait en lumière les ressources de la ville et son avance en matière d’énergies propres. Afin de mobiliser et coaliser les compétences locales et d’ériger San Diego en pôle dans ce domaine, une initiative politique formalisée a vu le jour en 2007.

La définition admise d’un cluster technologique est celle "d’une concentration géographique de différents acteurs d’un même secteur d’activité qui mène à des collaborations croisées entre ceux-ci, au partage d’infrastructures et à la création de synergies au niveau de la chaîne de la valeur" (cf. Michael Porter). Cela implique à la fois des acteurs (académiques, industriels, financeurs) et des interactions entre ceux-ci. San Diego possède déjà ces acteurs : recherche et formation d’excellence dans le domaine de l’énergie, tissu économique établi (148 sociétés répertoriées en 2007) et structuré (réseaux CONNECT, CleanTECh San Diego), financements publics et privés relativement présents. Les connexions existent elles aussi de facto mais dans un contexte concurrentiel fort et en ces temps difficile de crise financière, il fallait à San Diego un moyen de se différentier et d’accélérer la production de richesse liée au pôle.

C’est ainsi qu’un consortium public-privé (PPP) s’est mis en place entre la ville de San Diego, l’université d’état de San Diego et le centre entrepreneurial Von Liebig Center (centre spécialisé dans les phases de preuve de concept, (voir BE 111 [2]) pour former le Clean Tech Innovation Challenge destiné à faciliter la transition de la recherche à la commercialisation de produits dans le domaine des énergies propres. Le Clean Tech Innovation Challenge propose des aides d’un montant de 50.000 dollars destinées à financer le développement d’un prototype ou des études de faisabilité. Pendant 12 mois, les lauréats bénéficient du soutien des consultants du Von Liebig Center ainsi que d’équipes d’étudiants en MBA (de l’université de San Diego et de Alliant International University). Ces étudiants collaborent avec les chercheurs sur des études de marché et l’implémentation d’un plan commercial autour de leur technologie. Ces 12 mois sont ainsi consacrés à établir à la fois la faisabilité technologique du projet et sa viabilité commerciale. Le but est simple : il s’agit pour le porteur de projet d’être capable de lever des fonds, de lancer son activité et ainsi d’alimenter le cercle vertueux du cluster. Quand on connaît la réticence des capitaux risqueurs à investir dans des projets trop en amont, on comprend immédiatement l’intérêt d’un tel programme.

Au-delà de cet exemple original de partenariat comme vecteur d’innovation, le cas du pôle technologies propres de San Diego est une bonne illustration des fondements d’un "cluster", tel qu’il est défini par Porter. Certes un cluster est une interaction entre un ensemble de ressources et de compétences pré-existantes dans un domaine précis. Cet aspect "bottom-up" est essentiel. Mais force est de remarquer qu’un soutien politique local est indispensable, c’est lui apporte de la cohérence tout en favorisant le développement structuré du pôle.

Source :


- "San Diego Universities, Government and Industry Rally Around Local Clean-Tech Cluster", 06/11/08 - http://www.jacobsschool.ucsd.edu/news/news_releases/release.sfe?id=793
- "New research fuels continued growth of San Diego Clean-Tech cluster", 06/11/08, http://www.nanowerk.com/news/newsid=8074.php

Pour en savoir plus, contacts :


- [1] "Cleantech Industry in San Diego", Juin 2007 http://www.sandiego.gov/cpci/press/cleantechjune07.pdf
- [2] "Les centres de preuve de concept, amplificateurs d’innovation dans les universités", BE 111, 15/02/08 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/53092.htm
Code brève
ADIT : 56730

Rédacteur :

Aline Charpentier, deputy-inno.mst@consulfrance-boston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….