Les effets du changement climatique sur l’agriculture américaine

, Partager

Les Etats-Unis sont un producteur majeur de biens alimentaires et de fibres dans le monde. L’agriculture américaine représente plus de 25% des échanges mondiaux de blé, maïs, soja et coton. Les terres cultivées occupent environ 210 millions d’hectares (17% du territoire), auxquels il faut ajouter les prairies et les pâturages qui représentent plus de 300 millions d’hectares (26% du territoire). La valeur de la production agricole représente moins de 2% du produit intérieur brut américain, mais les produits agricoles constituent près de 5% de la valeur des exportations américaines. Le changement climatique est susceptible de produire des impacts sur l’ensemble de la chaîne agricole, de la croissance végétale aux conditions de la compétition sur les marchés internationaux.

En 2001, l’U.S. Global Change Research Program, le programme national d’encadrement des recherches dans le domaine du changement climatique, a publié le rapport d’évaluation des potentiels conséquences du changement climatique sur l’agriculture aux Etats-Unis. En se basant sur des modèles climatiques, des modèles de cultures et des modèles économiques, et en prenant en compte les possibilités d’adaptation des agriculteurs, le groupe d’expert avait conclu que ces changements climatiques et les niveaux de dioxyde de carbone atmosphérique du XXIe siècle ne représentaient pas de menace pour la production agricole américaine. Les effets, dans l’ensemble plutôt positifs, varieraient selon le type de culture et la région considérés, certains rendements augmenteraient sous l’effet d’un apport supplémentaire en CO2 et en eau, tandis que d’autres rendements diminueraient du fait de températures trop élevées. Ce rapport n’a pas encore été actualisé mais la recherche continue notamment au sein de l’Agricultural Research Service du département de l’Agriculture.

Aujourd’hui les experts ont beaucoup de réserves sur les prédictions du rapport de 2001. L’effet fertilisant du CO2 est de plus en plus remis en cause, et un apport efficace en eau semble de plus en plus compromis pour de nombreuses régions. Les experts soulignent également le manque de prises en compte dans cette étude des évènements climatiques extrêmes et des ravageurs et maladies.

Le présent document revient plus en détail sur les prédictions du rapport de 2001 et les travaux menés depuis à l’ARS. Les comptes rendus d’entretien avec des experts du domaine sont également mis en annexe.

Au sommaire de ce document :

1. Position du problème et hypothèses de travail
1.1. La sensibilité climatique de l’agriculture
1.2. Méthodes et hypothèses de travail
- Modèles climatiques de référence
- Modèles de culture
- Modèles économiques
1.3. L’agriculture comme contributeur du changement climatique

2. Les conclusions du rapport d’évaluation de 2001
2.1. Impacts du changement climatique sur les rendements
2.2. Influence de l’irrigation
2.3. Impacts économiques
2.4. Impacts sur les ressources naturelles et l’environnement
2.5. Impacts de la variabilité climatique
2.6. Limites des stratégies d’adaptation

3. Recherches sur le changement climatique et l’agriculture à l’ARS
3.1. Le rôle de l’ARS
- Quatre axes prioritaires
- Organisation des recherches
3.2. Description des axes de recherche
- Recherches sur le cycle du carbone et sa séquestration
- Recherches sur le suivi des gaz à effet de serre
- Recherches sur les écosystèmes agricoles
- Recherches sur les changements météorologiques et le cycle de l’eau, de l’échelle de l’exploitation à l’échelle régionale
- Un effort d’intégration sans précédent

Conclusion #1 : Les études préliminaires prévoient des impacts globalement positifs sur l’agriculture américaine
- Un gradient positif des impacts
- 2050 marque le passage de la face claire à la face sombre

Conclusion #2 : beaucoup de réserves sur la fiabilité de ces prédictions
- L’effet fertilisant du CO2 de plus en plus remis en cause
- L’effet ’stomate’ du CO2 dépassé par le manque d’eau
- Prise en compte des extrêmes climatiques
- Prise en compte des ravageurs et maladies
- Des projections optimistes basées sur la capacité d’adaptation des agriculteurs
- Un gradient Nord-Sud recorrigé

Annexe A : Synthèses régionales
Annexe B : Synthèses d’entretiens
 

Auteurs : GUILLET Lucas - NOTIN Claire - TOUTANT Jean-Pierre - JAMET Philippe - PASCO Elodie

Publié le 1/08/2007 - 89 pages - pdf 2,6 Mo

Télécharger le rapport

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….