Les enfants du Fahrenheit

, Partager

Les conséquences sanitaires du changement climatique frapperont de manière disproportionnée les enfants, avertit l’American Academy of Pediatrics (AAP) dans un rapport publié dans le numéro de Novembre du journal Pediatrics. Dans une déclaration de principe, l’AAP appelle les professionnels de la pédiatrie à exercer une vigilance accrue et des opérations de sensibilisation afin d’anticiper les effets du réchauffement global sur la santé des enfants. Elle invite le gouvernement à accroître son effort de recherche pour mettre au point des stratégies de mitigation et d’adaptation au changement climatique, en prêtant une attention particulière à la santé infantile, à préparer les professions médicales et paramédicales à prendre en compte ces nouveaux enjeux et, plus généralement, à mettre en oeuvre des politiques agressives pour combattre les causes du changement climatique.

Les enfants sont plus exposés et plus vulnérables que la moyenne des populations aux menaces sanitaires directes ou indirectes, accrues ou émergentes qui devraient accompagner le changement climatique. Le rapport cite notamment :

- les événements extrêmes et les catastrophes climatiques, en particulier les effets consécutifs aux événements, tels que les dommages aux installations de traitement des eaux potables et usées, les ruptures des chaînes du froid, l’absence de matériel de cuisson, l’entassement dans des abris provisoires, les maladies transmises par les parasites proliférant dans les eaux stagnantes et les stress post-traumatiques,

- les maladies infectieuses, principalement les diarrhées qui sont la deuxième cause de mortalité chez les jeunes enfants. Une étude basée sur des données relatives aux événements El Niño, montre que les hospitalisations d’enfants diarrhéiques augmentent de 8% par degré centigrade d’élévation de température. L’accroissement des précipitations prédit par les modèles climatiques risque d’aggraver ces pathologies. Une corrélation positive a par exemple été observée entre les excès de précipitation et les maladies hydriques aux Etats-Unis dans le demi-siècle écoulé. Les pathogènes (bactéries, virus, parasites) et leurs vecteurs (rongeurs, insectes, escargots) sont également sensibles aux variations de température et d’humidité, comme le montre l’extension de la malaria dont 75% du million de décès annuel frappe des enfants de moins de 5 ans,

- la pollution de l’air ambiant : du fait de leur croissance pulmonaire, les enfants respirent à un rythme plus élevé que les adultes. Ils sont donc davantage exposés aux polluants atmosphériques, parmi lesquels l’ozone, un polluant à dynamique climatique. Les températures plus élevées risquent d’accroître la pollinisation et donc l’exposition aux substances allergènes,

- les migrations : les dégradations environnementales provoquées par le changement climatique (zones côtières, régions subarides) entraîneront des mouvements de population dont souffrent particulièrement les enfants.

La publication de ce rapport intervient une semaine après la controverse déclanchée par le témoignage édulcoré de la directrice des Centers of Disease Control lors de son audition au Sénat sur les effets sanitaires du changement climatique. Il n’a pas été fait mention de la vulnérabilité particulière des enfants lors de cette audition.

Fondée en 1930 à Detroit, l’American Academy of Pediatrics compte 60.000 professionnels dont 34.000 pédiatres.

Source :


- Katherine M. Shea, Global Climate Change and Children’s Health, Pediatrics, Volume 120, Number 5, 11/2007, 1359-1367 - http://www.aap.org/pressroom/GlobalTR.pdf
- American Academy of Pediatrics, Policy Statement on Climate Change, Pediatrics, Volume 120, Number 5, 11/2007, 1149-1152 - http://www.aap.org/pressroom/GlobalPS.pdf

Pour en savoir plus, contacts :

"CDC= Censure du Discours Climatique", BE Etats-Unis numéro 97, 29/10/2007 - Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51595.htm
Code brève
ADIT : 51669

Rédacteur :

Philippe Jamet, AST, Philippe.Jamet@diplomatie.gouv.fr

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….