Les espions et les ballons rouges

, Partager

Samedi dernier, la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) a mis en place un projet inédit destiné à étudier la rapidité avec laquelle l’usage des réseaux sociaux permet de résoudre des problèmes d’envergure nationale. La réponse : 8 heures et 56 minutes, du moins lorsque le problème met en jeu 40.000 dollars et quelques ballons rouges.

Pour ce Network Challenge, lié au quarantième anniversaire d’Internet, la DARPA a placé 10 ballons atmosphériques dans des lieux publics à travers le pays. La première équipe réussissant à localiser les coordonnées géographiques des ballons remportait l’intégralité sonnante et trébuchante du prix. A vos marques, prêts, twittez ! Plus de 4000 équipes ont participé au défi, avec des approches variées et révélatrices des comportements humains.


Twitter et Facebook ont buzzé tout le week-end autour d’offres de vente de coordonnées, et de rumeurs en tout genre agrémentées d’images photoshopées plus ou moins réussies.

A la tête de l’équipe gagnante, Riley Crane, post-doctorant au Media Lab du MIT détaille sa stratégie : "4000 dollars sont dévolus à chaque ballon, le première personne révélant la localisation d’un ballon reçoit 2000 dollars et les suivantes se partagent le reste suivant leur place dans la chaîne d’informations, les dollars restants après paiement seront offerts à une oeuvre de charité".

Plus intéressé par le potentiel d’une telle expérience pour la recherche sociale que par le prix, Riley Crane s’enthousiasme : "D’un point de vue scientifique nous grattons la surface d’un formidable nouveau système. Avec ces données nous avons le potentiel pour comprendre et exploiter un grand nombre de défis de ce monde interconnecté". Les possibilités pratiques du Network Challenge vont au-delà des laboratoires de recherche et les pouvoirs des réseaux sociaux ont déjà été mis en évidence : en début d’année lorsque les médias traditionnels se sont retrouvés bloqués, l’information sur les violences perpétrées suite aux élections iraniennes s’est répandue grâce à Twitter. M. Crane espère lui, que cette expérience permettra d’aider à concevoir un système d’alerte en cas d’enlèvement ou une nouvelle approche incitative de la police pour la révélation d’informations par les citoyens. Déjà, lors de situations de crise, la police se met à l’écoute de ce type de mini messages.

40 ans après sa naissance, l’Internet -qui doit d’ailleurs sa naissance à la DARPA : sous le nom de ARPANET (29 Oct. 1969)- est devenu une des pièces les plus importantes de l’infrastructure mondiale et le Network Challenge reflète le pouvoir d’Internet comme outil permettant la résolution collaborative de problèmes. L’expérience met également en évidence le lien universel qui transforme un témoin passif en participant actif : le renflouage de porte-monnaie reste un moyen très efficace pour amener les gens à communiquer.

Source :


- MIT Team Wins DARPA Network Challenge - http://www.govtech.com/gt/articles/734438?utm_source=rss&utm_medium=link
- MIT mobilized crowd with cash to win DARPA Network Challenge - http://arstechnica.com/science/news/2009/12/mit-mobilized-crowd-with-cash-to-win-darpa-network-challenge.ars?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=rss
- MIT-based team wins DARPA’s Red Balloon Challenge, demonstrates power of social networks (and cold hard cash) - http://www.engadget.com/2009/12/06/mit-based-team-wins-darpas-red-balloon-challenge-demonstrates/

Pour en savoir plus, contacts :

Le site du Network Challenge : https://networkchallenge.darpa.mil/default.aspx
Code brève
ADIT : 61548

Rédacteur :

Franz Delpont, deputy-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….