Les étudiants étrangers dopent le nombre de doctorats attribués par les universités américaines

, Partager

D’après The Survey of Earned Doctorates, le nombre de doctorats attribués par les universités américaines a augmenté de 2,9% en 2005, avec un total de 43.354 titres, toutes disciplines confondues.
Depuis 1958, date de création de cette enquête annuelle, malgré quelques années baissières, ce nombre a augmenté en moyenne d’environ 3,5% par an, atteignant aujourd’hui son niveau le plus élevé.
Cette augmentation ne traduit cependant pas une hausse du niveau de formation des citoyens américains, population au sein de laquelle le nombre de doctorats obtenus annuellement depuis 1975 varie finalement assez peu (-6% entre 2000 et 2005). Elle repose en fait sur les étudiants étrangers (résidents temporaires, représentant environ 31% du total des doctorants diplômés en 2005). Entre 2000 et 2005, le nombre de doctorats attribués à ces derniers a en effet augmenté de 33%, avec 12.824 diplômes décernés. En 1975, 11% de l’ensemble des doctorats étaient attribués à des étudiants étrangers ; en 2005, 30% (contre 82% puis 61% pour les citoyens américains ces mêmes années).
Les principaux pays d’origine de ces expatriés restent les mêmes qu’en 2004. On retrouve en tête de liste la Chine, la Corée du Sud, l’Inde, la Thaïlande, puis le Canada.
Cette situation n’est pas sans inquiéter les responsables de l’enseignement supérieur aux Etats-Unis. La présidente de l’association Council of Graduate Schools encourage les universités américaines à prendre les mesures nécessaires pour augmenter le nombre de talents américains, surtout en "Sciences et Technologies", tout en maintenant les efforts pour continuer à accueillir les plus brillants étudiants étrangers.

Au niveau des disciplines en forte croissance, l’Ingénierie, les Sciences Physiques (catégorie incluant Mathématiques et Informatique), et les Sciences de la Vie ne cessent d’attirer, avec respectivement +10,9%, +10,8% et +5,6% du nombre de doctorats obtenus dans chacun de ces domaines en 2005. En volume, les "Sciences et Technologies", catégorie regroupant les 3 disciplines précédemment citées ainsi que les Sciences Sociales, représentaient 68% des doctorats attribués. Les Sciences de la Vie restent la discipline la plus représentée, avec 9.306 doctorats distribués en 2005, soit 21% du total des diplômes délivrés.
Si les citoyens américains dominent très largement en Education, Sciences Humaines, et Sciences Sociales (ils représentent respectivement 82%, 73% et 70% des diplômés dans ces disciplines dont le poids diminue peu à peu par rapport au total), les étudiants étrangers (résidents temporaires) représentent quant à eux 59% des doctorats obtenus en Ingénierie, et 45% en Sciences Physiques, deux disciplines en croissance.
Sur les 416 universités ayant délivré au moins un doctorat en 2005, à peine 10% d’entre elles représentent pratiquement la moitié des diplômes décernés (46%), les 3 établissements les plus productifs étant l’Université de Californie à Berkeley, l’Université du Texas à Austin, et l’Université du Michigan.


Source :


- E-news :
http://chronicle.com/daily/2006/11/2006112103n.htm
http://insidehighered.com/news/2006/11/20/phds
- Rapport complet réalisé par The National Opinion Research Center de l’University of Chicago, d’après The Survey of Earned Doctorates, et sponsorisé par 6 agences fédérales, dont la NSF, la NASA et les NIH : "Doctorate Recipients From United States Universities : Summary Report 2005" :
http://www.norc.org/issues/sed-2005.pdf
- Rapport de la National Science Foundation :
http://www.nsf.gov/statistics/infbrief/nsf07301/nsf07301.pdf

Rédacteur :

Marie Parsy : universites.vi@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….