Les fonds promis pour la recherche sur les cellules souches tardent en Californie… et les chercheurs s’expatrient

, Partager

Deux chercheurs en biologie recrutés par l’université Stanford en Californie pour travailler sur les cellules souches ont finalement décidé de s’expatrier à Singapour où ils pensent avoir à faire face à moins de restrictions pour la poursuite de leurs recherches.
Neal Copeland et Nancy Jenkins sont inquiets des délais de versement de l’allocation de 3 milliards de dollars après le vote de la proposition 71 l’année dernière qui permettait le financement de ces recherches par des fonds publics.
En effet le déblocage des sommes investies est retardé par deux procès intentés contre l’agence de moyens en charge de la gestion de cet argent, l’Institut Californien pour la Médecine Régénérative (CIRM).
Des groupes de contribuables ont porté plainte au motif que l’argent placé par le gouvernement est géré par une agence que celui-ci ne contrôle pas. Par ailleurs, le California Family Council (une organisation qui défend les valeurs religieuses et s’oppose à tout emploi des cellules issues d’embryons) attaque l’agence de moyens pour des questions de conflits d’intérêt auxquels les membres du comité de gestion auraient à faire face dans la mesure où les organisations dans lesquelles ils sont impliqués peuvent bénéficier des allocations distribuées. Depuis un an, les lobby éthico-religieux bloquent avec succès l’exécution de la décision du gouvernement californien.

Source :


- http://www.sfexaminer.com/articles/2005/11/20/news/20051119_ne02_stem.txt
- Biocentury, week of 23/11/2005
http://www.boston.com/news/science/articles/2005/11/20/stem_cell_researchers_choose_singapore/

Rédacteur :

Peggy Rematier, vi.sdv@consulfrance-sanfrancisco.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….