Les "innovation awards" du Wall Street Journal

, Partager

Le Wall Street Journal a annoncé lundi 11 septembre les lauréats de ses " innovation awards ". 600 dossiers ont pour cela été évalués, au sein de 12 catégories : Biotech-Medical, Consumer Electronics, Energy and Power, Environment, Materials and Other Base Technologies, Medical Devices, IT Security and Privacy, Security (Facilities), Semiconductors, Software, Technology Design et Wireless.
En logiciel et aussi comme prix général 2006, c’est Sun qui a été choisi pour son système DTrace d’analyse de logiciel (détection en temps réel de bogues). Sun avait déjà été distingué en 2003. Au concours général le second prix est allé à HelioVolt Corp, Austin Texas, pour ses films photovoltaïques à base d’un alliage cuivre indium-gallium-sélénium, et le troisième prix conjointement à Pfizer (New York) et Nektar Therapeutics (San Carlos, CA) pour une préparation d’insuline en poudre inhalable.
Les autres prix en logiciels sont allés à Absolute Software (Vancouver, Canada) pour ses logiciels de sécurisation des portables, et SmartSignal (Lisle, IL) pour son logiciel EPI*Center de monitoring d’équipements.
En sécurité informatique le prix est allé à la société AuthenTec (spécialisée dans les capteurs et installée à Melbourne en Floride) pour un système de lecture d’empreintes digitales, devant IBM, Core Security, Boston Ma, et Coverity, San Francisco CA).
En conception le prix est allé à Seagate (Scotts Valley, CA) pour un nouveau procédé d’écriture sur disque dur (N.B. la recherche de Seagate est dirigée par le fondateur du Data Storage Systems Center de Carnegie Mellon).
En semiconducteurs, Semprius (une start-up de Chapel Hill) a remporté le prix pour une technologie de lithographie de circuits qui permet d’obtenir des circuits sur n’importe quel type de surface (dont des films plastiques). Ce procédé résulte de la recherche d’une équipe de l’University of Illinois, dont John Rogers, fondateur de Semprius. IBM (pour le processeur Cell), Fujitsu en partenariat avec Todai (laser quantique), Brion Technologies (Santa Clara, CA, pour un système de contrôle de circuits) et Impinj (Seattle, WA, pour une optimisation de performance de RFID) complètent le palmarès.
En communications sans fil les élus sont également tous américains : le premier prix à Zensys (Fremont, CA) pour Z-Wave, les accessits à Ekahau (fondée par des finlandais mais maintenant basée à Saratoga et Reston) pour son système RTLS de localisation wireless, et Dust Networks (Hayward, CA) pour son système de réseau de capteurs.
Au total le palmarès est fortement américain, avec une prédominance de PME, tandis que la présence européenne est assez ténue (malgré quatre représentants dans le jury).

Source :

http://www.dowjones.com/innovation/

Rédacteur :

Jean-Philippe Lagrange attache-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….