Les investissements dans les biotechs et les cleantechs sont ceux qui ont le mieux résisté à la crise

, Partager

Nous le savons, le financement de l’innovation n’est pas uniquement régi par l’apport des capitaux-risqueurs. Cependant, les choix et la stratégie de ces derniers ont une influence sur les autres sources d’investissement.

L’année 2009 a été la moins fructueuse en matière de financement de l’innovation depuis 1995. Les capitaux-risqueurs ont, en effet, financé au total 17,7 milliards de dollars, soit une baisse de 37% par rapport à l’année 2008 pour 2 795 conclusions d’affaires[1]. Pour mémoire, le marché se situait à 32 milliards en 2007 et à plus de 100 milliards en 2000 (bulle internet).

En temps de crise, les investisseurs se replient davantage sur des affaires moins risquées telles que les appareillages médicaux (appareils médicaux et de recherche, etc.) ou le secteur des technologies propres (énergies, pollution et recyclage, etc.). En effet, les énergies renouvelables joueront un rôle central dans le domaine des énergies, notamment suite au plan de relance de l’administration américaine. En outre, les investisseurs se focalisent sur les petites entreprises ayant un produit phare dont le développement est assez avancé et qui n’est pas soumis à un agrément fédéral (FDA).

La biotechnologie est le secteur où a été levé le plus de fonds malgré une diminution de 19% du montant total soit 3,5 milliards de dollars pour 406 contrats conclus. Certes, le début d’année a été marqué par un fort ralentissement des investissements même si un nouveau vent de relance a soufflé sur les investissements au cours du dernier trimestre de 2009. En effet, en Nouvelle Angleterre, ce secteur a attiré 219 millions de dollars provenant des VCs. 20% des investissements des VCs destinés aux Biotechs ont eu lieu dans le Massachusetts. Dans de récents travaux réalisés au MIT en collaboration avec PWHC[2], des chercheurs ont clairement mis en évidence cette baisse. Ceux-ci ont alors suggéré la création de chambres de compensation[3] dirigées indépendamment par chaque état qui assureraient le lien entre les investisseurs et les scientifiques. Les mêmes suggèrent, en parallèle, de regrouper plus efficacement les autres structures de financement telles que le centre Deshpande du MIT, etc.

Un autre chiffre significatif concernant cette baisse du financement des entreprises innovantes : en 2008, 21 entreprises de biotechs dans le Massachusetts avaient fait l’objet d’une introduction en bourse ; mais en 2009, une seule et unique entreprise, "Bioheart, Inc"[4], a effectué son entrée sur le marché boursier. On peut noter aussi un phénomène qui mériterait d’être suivi : le retour d’entreprises déjà bien implantées qui réintègrent les incubateurs. C’est le cas de "Pressure BioSciences Inc[5]" qui a installé son siège au sein du centre de développement d’entreprises de l’Université du Massachusetts[6] à Boston.


Le secteur des technologies propres ou "cleantechs", soutenu par les plans de relance de l’administration actuelle, subit également une baisse significative de levée de fonds : les VCs ont investi en Amérique du nord à hauteur de 3,5 milliards de dollars, en 2009 (contre 6 milliards de dollars, en 2008) soit une baisse de 42%.

Les entreprises d’énergies dites "propres" de la Californie ont levé 2,1 milliards de dollars pour un total de 116 conclusions d’affaires soit une perte de 38% par rapport à l’année 2008 (Schéma 1). Sur l’autre côte, l’état du Massachusetts représente le deuxième état en termes d’investissements après la Californie. Elle affiche, a contrario, une hausse de ses investissements dans le secteur : 356 millions de dollars pour un total de 27 conclusions d’affaires soit une hausse de 21% par rapport à l’année 2008.

La Californie reste le centre des technologies propres en termes d’investissements. C’est dans cet état, en effet, que les plus importantes levées de fonds ont été réalisées (7 entreprises californiennes sont dans "top deal"). La majorité de ces entreprises sont à un stade de développement tardif ou en voie d’expansion (47%). Dans le secteur des "cleantechs" ; Solyndra, située dans la Silicon Valley, est parvenue à récolter plus de 198 millions de dollars : il s’agit de la plus grosse levée de fonds de l’année tous les secteurs confondus. Dans le domaine des Biotechs, la société Clovis Oncology, situé dans le Colorado, encore au stade de jeune pousse, a obtenu 146,3 millions de dollars.

Les investissements se concentrent sur ces deux gros clusters d’innovation particulièrement dans le secteur des biotechnologies et des "cleantechs" et du software/Internet (le site communautaire Twitter a pu lever 100 millions de dollars durant l’année 2009).

Les chiffres globaux peuvent laisser une impression de pessimisme mais on observe une relance qui pourrait conduire à une embellie, c’est du moins ce qu’en disent les analystes.

[1] Rapport MoneyTree sur les investissements des VCs en 2009

[2] PriceWaterHouseCoopers

[3] Organisme qui s’interpose entre les participants à un marché, se porte garant de la bonne fin des opérations, moyenant le paiement par chacun des participants de dépôts de garantie.

[4] Bioheart, Inc., est une entreprise de biotechnologie focalisée sur la développement de thérapie cellulaire autologue pour le traitement de l’insuffisance cardiaque et des maladies vasculaires

[5] Pressure BioSciences, Inc est une société de matériel médical côtée en bourse, qui a développé une nouvelle technologie appelée "Pressure Cycling Technology" (PCT) utilisé pour contrôlé les interaction bio-moléculaire.

[6] "Venture Development Center"

Source :


- "The recession hits science" - http://web.mit.edu/newsoffice/2010/recession-science.html
- "Massachusetts bucked 2009’s national decline in clean-tech investing" - http://boston.bizjournals.com/boston/stories/2010/01/04/daily38.html

Pour en savoir plus, contacts :


- BE 192 du 22/01/2010 "Le financement de l’innovation américaine reprend de la hauteur…" http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/61999.htm
- Etude MoneyTree sur les investissements des VCs en 2009 - http://www.pwcmoneytree.com
- http://www.nvca.org/
Code brève
ADIT : 62100

Rédacteur :

Lynda Inséqué, deputy-inno.mst@consulfrance-boston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….