Les mandats gouvernementaux : une occasion pour développer des outils de télétravail

, Partager

Le Congrès avait voté en 2000 des lois obligeant les agences à mettre en place des mesures pour permettre le télétravail à tous les employés fédéraux pour lesquels c’était possible. Il existe plusieurs formes de télétravail : il peut permettre aux employés de se connecter de partout avec un ordinateur portable, ou de chez soi, ou bien encore dans des centres de télétravail, répartis sur le territoire et évitant aux employés d’effectuer le trajet jusqu’au siège de l’agence. La loi prévoyait des pénalités financières aux agences qui ne jouaient pas le jeu, mais il n’y en a pas encore eu. La part du télétravail dans les différentes agences est très inégale. Un frein (autre que la crainte qu’un employé travaille moins chez lui) est la sécurité. Comme l’ensemble des mandats fédéraux est suivi avec une grande attention par les entreprises fournisseuses de services, aussi bien les petites que les grandes, celles-ci ont donc développé des outils pour le télétravail. Les lois avaient été votées car elles pouvaient aussi avoir un effet d’entraînement sur le télétravail dans les entreprises. Le développement de solutions adaptées (visioconférence, etc.) et la diffusion d’accès haut-débit ont permis au télétravail de décoller. Un exemple est Intel qui compte 80.000 employés en télétravail.

Source :

http://www.fcw.com/article92472-03-06-06-Print

Pour en savoir plus, contacts :

http://www.telework.gov
Code brève
ADIT : 32690

Rédacteur :

Sébastien Morbieu, sebastien.morbieu@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….