Les neuf lauréats du Prix Kavli 2016

, Partager

Neuf scientifiques ont reçu la semaine dernière le prix Kavli lors d’une cérémonie à Oslo pour leurs découvertes remarquables dans les domaines de l’astrophysique, des neurosciences et des nanosciences. Sept d’entre eux avaient perçu un soutien financier de la part de la National Science Foundation (NSF) dans le cadre de leurs recherches [1].

Décerné tous les deux ans par la fondation Kavli, l’Académie des sciences et des lettres de la Norvège, ainsi que le Ministère Norvégien de l’Education et de la Recherche, le prix Kavli, concurrent du prix Nobel, récompense chaque année le travail exceptionnel de scientifiques.

Ce prix a été créé en 2005, à l’initiative de l’entrepreneur Fred Kavli, un homme d’affaires qui a choisi de léguer sa fortune pour soutenir la recherche fondamentale, dans des domaines scientifiques aussi grands (astrophysique), que petits (nanosciences), que complexes (neurosciences).

Cette année, trois scientifiques ont été récompensés en astrophysique : Ronald Drever et Kip Thorne, professeurs de physique émérites au California Institute of Technology (Caltech), ainsi que Rainer Weiss, exerçant au sein du Massachusetts Institute of Technology (MIT), pour leur travail sur la détection des ondes gravitationnelles. Grâce aux observatoires LIGO (Laser Interferometer-Gravitational Wave Observatory), l’équipe a pu détecter pour la première fois sur terre des ondes gravitationnelles, provenant de la collision de deux trous noirs. Cette découverte a confirmé une prédiction de la théorie de la relativité énoncée par Albert Einstein en 1915.

Eve Marder (Université Brandeis), Michael Merzenich (Université de Californie à San Francisco), ainsi que Carla Shatz (Stanford), ont quant à eux reçu le prix Kavli pour leurs recherches dans le domaine des neurosciences. Leur travail a porté sur la flexibilité du cerveau adulte et des connexions neuronales notamment à la suite d’un accident. Ils ont démontré que le cerveau adulte est plus malléable que ce qui était envisagé préalablement, ce qui ouvre de nouvelles voies pour traiter des maladies neurologiques tels que la maladie d’Alzheimer, des accidents vasculaires cérébraux, et la schizophrénie.

La NSF a également apporté son soutien à Calvin Quate (Professeur de physique à Stanford) qui a reçu le prix Kavli dans le domaine des nanosciences en compagnie de deux chercheurs, Gerd Binning (physicien allemand) et Christoph Gerber (physicien suisse), pour leur mise au point du microscope à force atomique.

Le prix Kavli est doté d’une récompense d’un million de dollars dans chacun des trois domaines. Chaque lauréat reçoit également une médaille en or ainsi qu’un parchemin. En 2014, Thomas Ebbesen, un scientifique franco-norvégien avait été récompensé pour ses travaux sur la transmission optique extraordinaire [2].


Rédactrice :
Marie Letoret, Attachée adjointe pour la Science et la Technologie