Les promesses scientifiques des "très petites cellules souches de type embryonnaire" (VSEL)

, Partager

Lors de la conférence annuelle de l’"American Society of Hematology"(ASH), qui s’est déroulée à la Nouvelle Orléans, du 5 au 8 décembre 2009, une équipe de chercheurs de l’Université de Louisville a présenté une étude concernant les "very small embryonic-like stem cell" (VSEL). Ces cellules, qui constituent une population hétérogène de cellules souches présentes dans la moelle osseuse partagent des propriétés semblables aux cellules souches embryonnaires ; en revanche elles ne possèdent pas les effets négatifs potentiels associés aux cellules souches embryonnaires

L’étude de Marius Ratajczak, chercheur au "Stem Cell Institute" du "James Graham Brown Cancer Center" de l’Université de Louisville (Kentucky), a été réalisée en partenariat avec la société NeoStem Inc. Cette société de biotechnologie basée à New York, possède les droits exclusifs mondiaux de la technologie VSEL, acquis auprès de l’"University of Louisville research Foundation Inc.". La technologie VSEL permet d’identifier et d’isoler les "très petites cellules souches de type embryonnaire" (VSEL) à partir du sang périphérique [1].

Les résultats présentés lors de la conférence de l’ASH montrent qu’il est possible de stimuler la croissance des cellules VSEL dans le sang périphérique à partir de la moelle osseuse grâce à un facteur de croissance, le G-CSF (granulocyte colony stimulating factor). Les VSEL peuvent ensuite être collectées par aphérèse, un procédé utilisé dans les dons de sang. Selon les auteurs, cette nouvelle stratégie pourrait permettre d’obtenir des cellules souches pluripotentes humaines. Rappelons que ces cellules possèdent la propriété de régénérer tous les types de cellules du corps.

NeoStem Inc. finance la recherche à l’Université de Louisville pour récolter de façon optimale les cellules VSEL et prouver leur potentiel dans le domaine de la médecine rénégérative. La société a développé des procédés de récolte et de congélation des VSEL provenant de donneurs pour une utilisation médicale future. Comme ces cellules souches adultes sont collectées pour une utilisation uniquement chez le donneur, elles ne sont pas limitées par les restrictions concernant les thérapies cellulaires actuelles, à savoir les considérations éthiques concernant l’utilisation des cellules souches embryonnaires et les problèmes des maladies immunologiques et infectieuses associées à l’utilisation de cellules provenant d’un donneur étranger.

La recherche clinique utilisant les cellules VSEL est en cours aux Etats-unis, mais également à l’étranger. Des études cliniques ont été publié en 2009 et concernaient les applications potentielles des cellules VSEL dans les maladies rétiniennes [2], les maladies cardiaques [3] et les maladies vasculaires cérébrales [4]. La société Neostem a reçu en 2009 un financement du "National Institute of Arthritis and Metabolic Diseases" (NIAMD) pour une étude in vivo de la capacité des cellules VSEL humaines à former de l’os dans un modèle animal, et à régénérer une perte osseuse [5].

[1] Les cellules VSEL ont été découvertes dans le sang de cordon humain. Elles possèdent des marqueurs cellulaires CXCR4+, CD133+, CD34+, SSEA-4+, Oct-4+, Lin-, CD45- et Nanog. Elles sont apparentées aux cellules souches de l’épiblaste, peuvent se différencier vers l’une des trois lignées germinales telles que les cardiomyocytes, les cellules neurales et les cellules pancréatiques. Elles se distinguent des cellules souches hématopoïétiques et mésenchymateuses humaines par leur morphologie primitive, et leur petite taille, environ 3.5 micromètres de diamètre. Elles sont exclues lors des procédures d’isolation habituelles car elles sont plus petites que les globules rouges et plus grosses que les plaquettes.

Source :


- "The Impact of Very Small Embryonic-Like Stem Cells in Regenerative Medicine is Highlighted by Five Posters and Two Oral Presentations at the 2009 American Society of Hematology Annual Meeting" - PRNEWSWIRE - http://www.genengnews.com/news/bnitem.aspx?name=71642309
- "NeoStem Acquires License to U of Louisville Stem Cell Technology via UTEK Subsidiary" - Genomeweb - Ben Butkus - 19/11/2007 - http://www.genomeweb.com/biotechtransferweek/neostem-acquires-license-u-louisville-stem-cell-technology-utek-subsidiary
- "Evidence That Human Very Small Embryonic-Like Stem Cells (VSELs) Are Mobilized by G-CSF Into Peripheral Blood : A Novel Strategy to Obtain Human Pluripotent Stem Cells for Regenerative Medicine" - Satish Medicetty et al. - Poster Session : Hematopoietic Stem and Progenitor Biology Poster I - 51st ASH Annual Meeting - 05/12/2009 - http://ash.confex.com/ash/2009/webprogram/Paper24652.html
- "Very small embryonic like(VSEL) stem cells" - Ruinan Lu et Dengshun Miao - Journal of Nanjing Medical University - Volume 22, Numéro 5, pages 265-268 - Septembre 2008 - doi:10.1016/S1007-4376(08)60077-5

Pour en savoir plus, contacts :


- "51st ASH Annual Meeting and Exposition" - 5-8 Décembre 2009 - Nouvelles Orléans, Etats-Unis - http://www.hematology.org/Meetings/Annual-Meeting/
- Site de la société "NeoStem Inc." - http://www.neostem.com
- Brevet "Tres petites cellules souches de type embryoniques (VSEL) et procédés d’isolation et d’utilisation correspondant" - http://www.wipo.int/pctdb/fr/wo.jsp?WO=2007067280
- [2] "Potential application of adult stem cells in retinal repair—challenge for regenerative medicine" - Current Eye Research - Volume 34(9), pages 748 à 760 Septembre 2009 - Machalin’ska et al. - http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19839868
- [3] "Transplantation of bone marrow-derived very small embryonic-like stem cells attenuates left ventricular dysfunction and remodeling after myocardial infarction" - Dawn et al. - Stem Cells - Volume 26(6), pages 1646 à 1655 - Juin 2008 - http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18420834
- [4] "Very small embryonic-like stem cells in adult tissues-potential implications for aging" - Zuba-Surma et al. - Mechanisms of Aging and development - Volume 130(1-2), pages 58à 66 - Janvier-Février 2009 - http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18377952
- [5] "Repair of boney defects by human stemcelles" - Denis Rodgerson, NeoStem Inc. - http://projectreporter.nih.gov/project_info_description.cfm?aid=7744588
Code brève
ADIT : 61881

Rédacteur :

Alexandre Touvat, deputy-sdv.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….