Les récentes catastrophes conduisent à revoir la sécurité des infrastructure de communication

, Partager

Les récentes catastrophes, en particulier l’ouragan Katrina, ont montré que les réseaux de communication n’étaient pas conçus pour opérer de façon robuste au moment où ils sont le plus cruciaux. Le Président de la Federal Communications Commission, Kevin Martin, s’est exprimé en ce sens lors d’une audition devant la commission du Commerce, des Sciences et des Transports du Sénat, le 22 septembre dernier. En effet, il est apparu que 38 centres d’appel d’urgence (le 911) avait été rendu inaccessibles (6 l’étaient encore dix jours plus tard), plus de trois millions de lignes téléphoniques ont été coupées, une centaine de réémetteurs étant par ailleurs détruits, des centaines de milliers de liaison par le câble coupées. Si les infrastructures sans fil ont été moins directement touchées, elles ont néanmoins été coupées à 80% par effet indirect (notamment interruption de l’alimentation électrique, connexions par lignes fixe interrompues etc.).
Ces destructions ont fortement entravé les communications d’urgence et empêché des millions de gens de recevoir des messages d’alerte. La FCC s’est investie fortement -y compris en finançant au titre du service universel des opérations de reconstruction (211 millions sont envisagés)- dans la restauration des capacités de communication et dans l’activation d’autorisation d’émettre temporaires.
Pour l’avenir, il a été décidé de mettre en place une commission d’enquête pour évaluer la situation apparue dans le sud des Etats-Unis et faire des propositions visant à améliorer la sécurité des infrastructures de communication. Par ailleurs un département de la sécurité publique va être créé pour suivre dans le long terme ces questions au sein de la FCC : suivi des centres d’appel d’urgence, communications prioritaires en cas d’urgence (le besoin de traiter prioritairement certaines communications est apparu comme particulièrement crucial), informations d’alertes vers le public, garantie de continuité des services gouvernementaux, coordination en cas de catastrophe, sécurité des réseaux etc.
Par ailleurs, le 27 septembre une réunion du ’Network reliability and interoperability council’ de la FCC a été convoquée pour le 19 octobre ; elle sera plus particulièrement consacrée à la question de la fiabilité et de la sécurité des réseaux.

Source :

http://commerce.senate.gov/pdf/martin-9-22.pdf ; http://hraunfoss.fcc.gov/edocs_public/attachmatch/DA-05-2525A1.doc ; http://commerce.senate.gov/pdf/martin-9-22.pdf

Rédacteur :

Jean-Philippe Lagrange, attache.stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….