Les satellites Aqua et TRMM aident à la compréhension d’un phénomène atmosphérique de grande ampleur

, Partager

Une équipe de scientifiques du Jet Propulsion Laboratory et de CalTech (California institute of Technology) a réalisé une nouvelle étude sur l’oscillation de Madden-Julian basée sur des observations satellitaires réalisées entre 1998 et 2005. Ce phénomène tropical se propage sous la forme d’une onde entre l’Océan Indien et l’Océan Pacifique, créant des anomalies à grande échelle de la circulation atmosphérique. D’un cycle de 40 à 50 jours, l’oscillation de Madden-Julian peut en particulier engendrer des précipitations violentes sur la zone Pacifique/Amérique du Nord et perturber les conditions climatiques en Amérique Centrale et du Sud. Des données récoltées par les satellites Aqua de la NASA et TRMM (Tropical Rainfall Measurement Mission), développé conjointement par la NASA et l’agence spatiale japonaise JAXA, ont ainsi permis aux scientifiques d’améliorer leur compréhension du phénomène. Ils ont pour objectif d’intégrer les nouvelles données satellitaires dans les modèles de circulation atmosphérique utilisés par les agences de prévisions météorologiques et climatiques.

Source :

NASA - 02/02/06, http://www.nasa.gov/vision/earth/environment/airs-20060202.html

Rédacteur :

Jean-Jacques Tortora, cnes@ambafrance-us.org
Noëlle Miliard, assistant.cnes@ambafrance-us.org
Clémence LeFevre, cnes.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….