Les sociétés savantes de chimie française et américaine honorent les travaux d’un chercheur de l’Université de Houston

, Read this page in English , Partager

Au regard de l’importance des collaborations entre les communautés de chimistes français et américains, la Société Chimique de France (SCF) et l’American Chemical Society (ACS), sociétés savantes de chimie, ont signé un accord de coopération le 1er décembre 2016. Cet accord vise à soutenir et à valoriser les collaborations franco-américaines dans le domaine de la chimie, tant au niveau de la recherche et de l’innovation que de la formation. Il prévoit des actions communes dans la promotion de la chimie auprès du grand public, l’organisation conjointe d’activités autour de défis mondiaux tels que l’énergie et l’environnement ainsi qu’une coopération sur la formation en compétences non-techniques (soft skills) pour les jeunes professionnels en lien avec l’innovation. En outre, l’accord prévoit l’attribution d’un prix annuel qui récompense alternativement les travaux d’un(e) chimiste français(e) et d’un(e) chimiste américain(e) fortement impliqué(e) dans des collaborations transatlantiques.

La première édition du prix SCF-ACS récompense les travaux de Karl M. Kadish, professeur à l’Université de Houston depuis 1976 et titulaire de la chaire universitaire Hugh Roy and Lillie Cranz Cullen, l’une des plus hautes distinctions de l’université. Karl Kadish est un éminent chimiste dans le domaine des porphyrines et de ses dérivés. Initialement étudiés pour leur rôle fondamental dans la photosynthèse et l’hémoglobine, ces composés moléculaires sont aujourd’hui envisagés pour des applications aussi diverses que le traitement du cancer (photochimiothérapie) et les cellules photovoltaïques.

Avec près de 600 publications dans des journaux scientifiques, les travaux de Karl Kadish se sont imposés comme une référence mondiale dans la chimie des porphyrines. Ses activités dans l’édition scientifique sont particulièrement remarquables avec l’édition de près de 80 ouvrages spécialisés. Karl Kadish est à l’origine de plusieurs initiatives ayant permis de structurer la communauté internationale des chimistes de sa spécialité, comme la création de la Society of Porphyrins and Phthalocyanines qu’il préside depuis 2000 et dont le siège est à Dijon.

Au-delà d’une production scientifique impressionnante, le prix franco-américain vient récompenser une carrière jalonnée de collaborations majeures et durables avec la France. Karl Kadish a effectué de nombreux séjours sabbatiques dans des laboratoires de recherche français (Université Pierre et Marie Curie, Université de Strasbourg, Université Lyon 1 et Université de Bourgogne) avec lesquels il a co-signé près de 250 articles et co-édité plusieurs ouvrages. Il a initié de nombreux programmes d’échanges avec l’Université de Bourgogne et l’Ecole Supérieure de Chimie Industrielle de Lyon (aujourd’hui École supérieure de chimie, physique, électronique de Lyon) entre les années 1985 et 2005. Ces programmes ont permis à une centaine d’étudiants français de se former à l’Université de Houston ; 24 d’entre eux ont été diplômés d’un Master of Science ou d’un PhD américain. Depuis 2003, Karl Kadish est Docteur Honoris Causa de l’Université de Bourgogne, en reconnaissance des liens très étroits établis avec cette université. Sa collaboration avec la France se poursuit notamment au sein de l’entreprise PorphyChem, créée par Roger Guilard, professeur émérite à l’Université de Bourgogne.

Après une cérémonie officielle de remise de prix organisée en France par la SCF en 2018, le lauréat donnera une série de conférences dans trois laboratoires de recherche français.

Alain Mermet, attaché scientifique au Consulat Général de France à Houston s’est rendu à l’Université de Houston afin de féliciter le Professeur Karl Kadish.