Les universités

, Partager

Aux Etats-Unis, la somme des universités représente plus qu’un système éducatif. Le secteur universitaire a aussi pour vocation de créer le savoir fondamental essentiel à la prospérité et à la croissance économique du pays.

Les avancées scientifiques et technologiques issues des campus engendrent de nouvelles entreprises, créent des emplois, ouvrent de nouveaux marchés, et sont à l’origine de nombreux produits et services qui contribuent à l’amélioration de la vie des Américains.

Une étude menée par l’Association of University Technology Managers (AUTM) montre que la migration des innovations technologiques des laboratoires universitaires vers le secteur commercial s’effectue de plus en plus rapidement et efficacement.

Les inventions conduisent de plus en plus fréquemment à des résultats concrets dont les conséquences positives sont perceptibles par le public. Par ailleurs, le retour sur investissement public a augmenté de manière significative au fur et à mesure que les universités intègrent des mécanismes de transfert de technologie.

L’origine du succès

L’origine du succès américain dans les transferts de technologie peut, en très grande partie, être attribuée à une loi, le Bayh-Dole Act, votée en 1980. Ce texte, proposé par les sénateurs Birch Bayh et Robert Dole, octroie aux universités et aux organismes de recherche à but non lucratif, la propriété intellectuelle des inventions issues de leurs laboratoires, dans le cadre des programmes de recherche cofinancés par l’Etat.

Avant l’adoption de cette loi, moins de 250 brevets étaient déposés par l’ensemble des universités américaines chaque année et très peu d’entre eux donnaient lieu à la commercialisation d’un produit.

Depuis l’entrée en vigueur du Bayh-Dole Act, le nombre de brevets déposés par les universités américaines n’a jamais cessé de croître.

En moyenne sur les trois dernières années, celui ci a été de 2000 par an pour les Universités ayant répondu à l’enquête de l’AUTM (Association of University Technology Managers).

Cette tendance a toutes les chances de se maintenir dans les années à venir.

L’essentiel des transferts de technologie est le fruit des plus grosses universités

Les bureaux de transfert de technologie