Levées de fonds

, Partager

Donald Powell, administrateur fédéral du programme Gulf Coast Rebuilding, vient d’annoncer que le coût de la mise aux normes des digues (levées) de protection de la Nouvelle-Orléans contre les crues sera trois fois plus élevé que prévu. Un budget de 9,5 milliards de dollars serait nécessaire pour satisfaire aux exigences des standards établis par la Federal Emergency Management Agency (FEMA) concernant la protection contre les crues centennales.
C’est la deuxième fois que le montant des travaux de rétablissement et de confortement des digues est revu à la hausse. Le budget initial de 2 milliards de dollars avait été porté à 3,5 milliards en février dernier. La prise en compte par la FEMA de nouvelles données portant sur la subsidence des sols et le renforcement de la puissance des cyclones a conduit l’agence fédérale à sévériser les contraintes de protection contre les crues centennales dans le secteur de la Nouvelle-Orléans.
Les secteurs les plus touchés par la réévaluation sont le 9ème district inférieur (lower ninth ward, pour 1,032 milliard) et le secteur de Plaguemines situé le long du Mississipi entre la ville et l’embouchure du fleuve (2,870 milliards).
Au cas où les digues ne pourraient par être portées aux standards, les habitations des zones concernées devraient être surélevées de 5 à 10 mètres afin de bénéficier de la couverture des assurances. Cela reviendrait à mettre un terme aux efforts de reconstruction, notamment dans les zones les plus pauvres (36% des habitants du 9ème district vivent en dessous du seuil de pauvreté).
Cette annonce a provoqué la colère des autorités locales. Mais elle a aussi conforté les positions de ceux qui doutent de la reconstruction à l’identique de la Nouvelle-Orléans et prônent des choix radicaux dans les priorités d’investissement. La Louisiana Recovery Authority a ainsi annoncé qu’elle n’octroierait de subventions qu’aux opérations immobilières satisfaisant aux standards de la FEMA.
Deux contributions scientifiques viennent opportunément donner corps à l’approche de la FEMA. Un article à paraître dans le numéro d’Avril de Geology attribue une part significative de la subsidence du secteur urbain de la Nouvelle-Orléans au jeu d’une faille, alors que la plupart des experts la considéraient comme la conséquence des pompages en eau souterraine et en pétrole dans la région. Enfin, le directeur du National Hurricane Center de Miami (NOAA) a annoncé que la saison cyclonique 2006 sera plus mauvaise que la normale et que cette tendance à la péjoration des épisodes cycloniques devrait perdurer au moins dans les deux prochaines décennies.

Source :


- http://www.nytimes.com/2006/03/31/us/nationalspecial/31levees.html?_r=1&oref=slogin
- http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2006/03/30/AR2006033001912.html

Pour en savoir plus, contacts :


- Les coûts additionnels de la certification, par quartiers - http://www.dhs.gov/interweb/assetlibrary/GulfCoast_LeveeCosts.pdf
- Le bilan de la saison 2005 des cyclones et perspectives 2006 - http://www.noaanews.noaa.gov/stories2005/s2540.htm
http://hosted.ap.org/dynamic/stories/C/CARIBBEAN_HURRICANE_SEASON?SITE=OHCIN&SECTION=AMERICAS&TEMPLATE=DEFAULT
- La subsidence de la Nouvelle Orléans :
Roy K. Dokka, Modern-day tectonic subsidence in coastal Louisiana, Geology : Vol. 34, No. 4, pp. 281-284 :
http://www.gsajournals.org/gsaonline/?request=get-abstract&doi=10.1130%2FG22264.1
http://sciencenow.sciencemag.org/cgi/content/full/2006/328/2
- Timothy M Kusky, Why is New Orleans sinking ?
http://www.eas.slu.edu/People/TMKusky/original%20files/Why%20is%20New%20Orleans%20Sinking.pdf
Code brève
ADIT : 32964

Rédacteur :

Philippe Jamet, AST, Philippe.Jamet@diplomatie.gouv.fr

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….