Libéralisation des domaines sur Internet

, Partager

Les règles permettant l’introduction de centaines voire milliers de nouveaux noms de domaines viennent d’être assouplies après 25 années d’immobilisme par l’agence en charge de la supervision de ces noms de domaines. L’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN) a approuvé unanimement les nouvelles lignes de conduite à l’issue d’une semaine de réunions. L’ICANN a aussi voté unanimement en faveur d’une ouverture pour autoriser des adresses en caractères non anglophones.

Les nouveaux noms n’apparaîtront pas avant le deuxième trimestre 2009. L’organisation doit encore travailler sur de nombreux détails, notamment les frais d’obtention de ces nouveaux noms, estimés pouvoir dépasser 100.000$ l’unité afin de financer à hauteur de 20 millions de dollars les investissements de l’ICANN.

Les noms de domaines aident les internautes à trouver les sites Internet et à acheminer leurs courriers électroniques. Ajouter de nouveaux suffixes pourrait faciliter la promotion de noms de sites plus aisés à retenir, les meilleurs noms ayant déjà été acquis sous la racine ".com". Les nouveaux suffixes de domaines pourraient couvrir des lieux tels que ".nyc", ".berlin" ou ".maubeuge" ou des industries telles que ".bank" ou ".charcuterie". Les frais d’enregistrement élevés empêchant une déferlante d’individus vaniteux d’acquérir leur nom.

Ces nouvelles règles permettraient plus facilement aux grandes entreprises de proposer de nouveaux suffixes. Les candidats devront passer par une première phase au cours de laquelle chacun peut émettre une objection concernant un problème de racisme ou de conflit de marque par exemple. Si aucune objection n’est émise, l’accord arrive alors rapidement.

Certains membres du directoire de l’ICANN ont exprimé leurs inquiétudes quant à ces règles qui pourraient transformer l’organisation en régime de censure. "Si ce dispositif est mis en place cela permettrait à n’importe quel gouvernement de mettre un véto sur un nom de domaine qu’il trouverait inconfortable" déclare Susan Crawford, professeur de droit à Yale et membre du directoire de l’ICANN, qui a voté en faveur d’un changement de règles mais qui a appelé à plus de clarté à l’avenir.

Aucun des nouveaux noms n’est susceptible de détrôner le ".com" et certains craignent que ces suffixes ne forcent les entreprises et organisations à dépenser plus d’argent pour des noms tels "microsoft.paris" afin d’éviter que d’autres le fassent.

Source :


- ICANN relaxes domain-name rules, 27 juin 2008 - http://news.zdnet.co.uk/internet/0,1000000097,39440158,00.htm?r=4
- Domain name registration will increase, 1er juillet 2008 - http://www.ihotdesk.com/article/18664942/%60Domain%20name%20registration%20will%20increase%60
- New Icann rules could end defensive registrations, 1er juillet 2008 - http://www.itweek.co.uk/itweek/news/2220340/icann-rules-defensive
- Internet org paves way for hundreds of new domains, 26 juin 2008 - http://news.wired.com/dynamic/stories/T/TEC_NEW_INTERNET_NAMES?SITE=WIRE&SECTION=HOME&TEMPLATE=DEFAULT

Pour en savoir plus, contacts :

Les actualités de l’ICANN - http://www.icann.com/en/announcements/announcement-4-26jun08-en.htm
Code brève
ADIT : 55243

Rédacteur :

Franz Delpont deputy-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….