Massachusetts : aperçu des technologies émergentes dans les sciences de la vie

, Partager

Les nouvelles technologies dans les sciences de la vie (SDV) vous intéressent-elles ? C’est aussi le cas du "Massachusetts Technology Transfer center" (MTTC) dont c’est précisément le fonds de commerce ! Il s’agit d’une petite organisation publique créée à la faveur d’une loi d’orientation sur le développement des SDV dans l’Etat du Massachusetts. Comme chaque année, le MTTC organise une conférence. Le 9 avril se tenait la 9ème édition de cet événement qui a réuni plusieurs centaines de personnes appartenant à l’écosystème d’innovation de la place de Boston. L’intérêt de la réunion résidait cette année dans la promotion de projets en émergence en SDV qui ont bénéficié d’un fort soutien du MTTC et d’investisseurs locaux.

Le MTTC en quelques mots

Le MTTC a été créé en 2003 suite au projet de loi "Massachusetts Economic Stimulus Bill". Son but est de favoriser le développement d’activités de transfert de technologies des institutions de recherches publiques et privées vers des sociétés du Massachusetts. Le centre, composé d’une demi-douzaine de personnes, soutient également les jeunes entreprises innovantes du Massachusetts en phase d’émergence, préférentiellement celles qui travaillent en étroite collaboration avec les institutions de recherche de l’Etat pour lever des fonds. A travers différentes actions, le MTTC contribue également à la valorisation des technologies :
- Evaluation de la technologie par des experts externes et conseils sur le potentiel commercial
- Etudes de marché réalisées par des étudiants d’écoles de commerce et/ou conduites par des experts
- Aide à la réalisation d’une présentation de la future activité de l’entreprise
- Organisation de séminaires / ateliers sur l’entreprenariat et le processus de commercialisation de produits issus de technologies
- Recherche d’investisseurs et de partenaires potentiels pour les nouvelles sociétés en création
- Attribution de fonds destinés au développement technologique (i.e. financement de la preuve de concept ou études approfondies du plan marketing et de commercialisation) d’un montant maximal de 40.000 dollars.

"Early-Stage Life Sciences technology Conference" : quels projets retenir ?

L’objet de la conférence était de mettre en avant des projets prometteurs émanant d’universités, d’hôpitaux et d’instituts de recherche du Massachusetts. Cet événement a mis également en lumière les plateformes technologiques qui seront à l’origine de jeunes entreprises et de nouveaux produits.

Quatorze porteurs de projets ont été sélectionnés pour participer à la conférence et présenter leur technologie. Le format était très cadré : les lauréats avaient 10 minutes pour convaincre les investisseurs en leur permettant d’évaluer rapidement le potentiel d’affaire à un niveau préliminaire de développement. Chaque présentateur avait naturellement participé à une séance d’entraînement avant la conférence. En parallèle, une salle d’exposition de posters a permis une visibilité à 7 autres technologies.

Parmi les 14 projets présentés, voici ceux que nous avons retenus et qui n’ont pas de site internet en propre.

- Acceleration BioPharmaceuticals.inc est une société de développement de médicaments fondée sur la découverte d’un immunomodulateur ayant une activité antivirale à large spectre provenant du laboratoire du Dr Bruce Walker, directeur du "Ragon Institute",du "Massachusetts General Hospital" et de la "Harvard Medical School". La technologie est brevetée aux Etats-Unis et en Europe. Son produit phare se positionne sur un problème de santé publique majeur : les personnes co-infectées par le VIH et le virus de l’hépatite C (VHC). La jeune entreprise a fait des progrès significatifs grâce aux subventions du NIH et à un accord de co-développement avec une Contract Research Organizaton (CRO). L’objectif est de lever jusqu’à 6 millions de dollars en financement pour atteindre trois objectifs : [1] candidater à une labelisation "Investigational New Drug" auprès de la "Food and Drug Administration" (FDA) pour pouvoir effectuer les études cliniques chez l’homme, [2] la production et formulation aux normes BPF (Bonnes pratiques de Fabrications) et BPL (Bonnes Pratiques de Laboratoire) et [3] le lancement des études cliniques de phase I et IIa pour l’indication HIV/HVC.

- Alnion est une co-entreprise entre Alpha SzenszorInc, basée dans le Massachusetts et titulaire d’une licence d’une spin-out d’Harvard, et de Technion (Haifa, Israël). Son objectif est la commercialisation d’un test respiratoire non-invasif pour le diagnostic du cancer du poumon [1]. L’entreprise cherche à lever 3 millions de dollars pour 3 ans.

- Cellanyx Diagnostics a pour objectif de développer un diagnostic moléculaire personnalisé pour la détection du cancer épithélial (cancer solide), ciblant en premier lieu le cancer de la prostate. L’équipe est constituée de chercheurs, ingénieurs, cliniciens et MBAs de Stanford, du MIT et de l’université de Columbia. Cellanyx cherche à lever un million de dollars pour l’année 2013 pour couvrir les frais salariaux, de la propriété intellectuelle ainsi que les coûts de laboratoire. Les échelons à gravir seront le développement du prototype et l’étude sur des tissus gelés. Trois à quatre millions de dollars supplémentaires seront nécessaires au développement pendant l’année 2014. [2]

- Continuus Pharmaceuticals est une jeune entreprise de production pharmaceutique en continu de médicaments issue d’un partenariat entre le MIT et Novartis. Continuus cherche à lever 200.000 dollars pour la phase d’amorçage puis 7 millions de dollars en série A. Les dépenses seront en partie réalisées pour la production de médicaments sélectionnés. Un autre tour de financement sera nécessaire pour finaliser la production à petite échelle et labeliser le procédé de production aux normes BPF. Voir la brève sur ce projet du 20. novembre 2012 [3].

- MyoSyntax, spin-out de "Boston University", est basée sur une technologie (mesures in-vitro de l’activité cellulaire provenant d’une micro-biopsie musculaire) qui permet de mesurer la réponse musculaire d’un individu aux injections de différents anabolisants approuvés par la FDA. Les résultats obtenus seront utilisés pour administrer un traitement spécifique à des patients souffrant de pathologies qui affectent leur fonction musculaire. MyoSyntax cherche à lever des fonds pour la preuve de concept.

- Oasis Pharmaceuticals, en partenariat avec le NIH et "Tufts Medical Center" (TMC, Université de Tufts), propose une plateforme technologique révolutionnaire permettant de découvrir rapidement des composés pharmaceutiques brevetés. Leur plateforme se base sur la technologie PepducinTM, développée à TMC, qui produit des peptides pénétrant les cellules et régulant la signalisation cellulaire activée par les récepteurs couplés aux protéines G. Oasis Pharmaceuticals permet efficacement de produire et de réaliser les tests-in vitro des peptides antagonistes et agonistes ciblant les récepteurs couplés aux protéines G. Oasis cherche à lever des fonds pour soutenir la formulation et la réalisation des tests précliniques qui leur permettront par la suite de pouvoir conduire les études cliniques.

- Primatope Therapeutics, Inc développe une nouvelle plateforme technologique de découverte et de développement d’anticorps thérapeutiques permettant le transfert rapide du stade découverte aux études cliniques. Oasis Pharmaceuticals cherche à lever 10 millions de dollars pour terminer la production de son premier anticorps monoclonal (anti-CD40) pour le traitement de la maladie de Crohn, réaliser les études cliniques et démarrer les tests cliniques avec la forme humanisée de cet anticorps.

Les projets qui possèdent un site internet sont les suivants :
- Amorphextherapeutics, LLC. [4]
- Biolom. Spin out de Northeastern University [5]
- GuidedSurgery Solutions [6]
- Nano MDx, Inc. [7]
- Roundhouse Therapeutics,Inc , spin-out de Beth Israel Deaconess Medical Center [8]
- Sialix, Inc. [9]
- Vaxess Technologies, Inc. spin-out de "Tuft University" [10]

Comme nous le relations dans nos précédentes brèves, les projets en science de la vie font face à une pénurie de financement, aux Etats-Unis comme partout ailleurs. Ceux portés par le MTTC n’échappent pas à cette situation, et si les investissements sont plus rares dans ce secteur, c’est bien sûr parce que l’innovation est associée à des très forts risques qui ne sont pas seulement réglementaires ou technologiques. Aux E.-U., de nouvelles complications ont en effet été introduites pour les entreprises de la santé avec la nouvelle loi sur la santé, Obamacare, qui prévoit des mécanismes de non-remboursement. Gageons que les projets du MTTC parviennent à se consolider dans ce contexte difficile.



De plus amples informations sur les entrepreneurs et leur projet se trouvent dans la brochure publiée par le MTTC [11]

Sources :

Conférence du MTTC du 9 avril 2013 à "Merck Laboratories"

Pour en savoir plus, contacts :


- [1] Site internet d’Alpha SzenszorInc http://www.alphaszenszor.com
- [2] Site internet de Cellanyx Diagnostics http://www.cellanyx.com
- [3] BE Etats-Unis 309 du 20/11/2012 : "MIT-Novartis : une alliance pour réduire les coûts de production pharmaceutique" - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71492.htm
- [4] Site internet d’Amorphextherapeutics, LLC. http://www.amorphextherapeutics.word-press.com
- [5] Site internet de Biolom http://www.biolom.com/management-team/
- [6] Site internet de GuidedSurgery Solutions. http://www.guidedsurgerysolutions.com
- [7] Site internet de Nano MDx, Inc. http://www.nanomdx.com
- [8] Site internet de RoundhouseTherapeutics, Inc. http://www.roundhousetx.com
- [9] Site internet de Sialix, Inc. http://www.sialix.com
- [10] Site internet de Vaxess Technologies, Inc. http://www.vaxess.com
- [11] Brochure de la neuvième conférence du MTTC : http://media.umassp.edu/mattcenter/lsconf2013/ESLS9_Notebook.pdf
Code brève
ADIT : 72906

Rédacteurs :


- Lisa Treglia, deputy-inno@ambascience-usa.org ;
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org.

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….