Médecine préventive : l’efficacité financière de la démarche ne fait pas l’unanimité aux Etats-Unis

, Partager

La médecine préventive recouvre l’ensemble des actions, médicales ou autres, pouvant être mises en place afin de prévenir l’apparition d’un état pathologique. Dès lors, l’activité médicale ne vise plus à guérir la maladie mais à empêcher cette dernière de se développer et porte le nom de "prophylaxie". On peut citer comme exemple médical la vaccination contre certaines maladies et comme exemple non médical les campagnes de prévention contre le tabagisme, l’alcoolisme ou les maladies sexuellement transmissibles.

Une étude menée par le professeur Dana Goldman [1] de l’University of Southern California (USC), publiée dans l’American Journal of Public Health, montre que la mise en place de mesures préventives (modification du régime alimentaire et/ou exercice physique) permet d’améliorer la durée et les conditions de vie et de réduire le coût des traitements médicaux dans le cas de certains patients âgés souffrant de maladies telles que le diabète, l’hypertension ou l’obésité. Par exemple, un patient âgé de 51 ou 52 ans ayant suivi un traitement préventif contre le diabète pourrait voir son espérance de vie augmenter de 3,17 ans. L’économie associée à ce mode de traitement préventif est estimée à 34.483$ sur l’ensemble de la durée de vie du patient. Des résultats analogues ont été démontrés dans le cas de l’hypertension et de l’obésité. Dans le cas du tabagisme, cependant, l’étude a montré qu’un patient qui arrêtait de fumer augmentait son espérance de vie de 3,44 ans mais que, en conséquence de cette augmentation de durée de vie, le coût médical augmentait de 15 .959$ sur l’ensemble de la durée de vie du patient. Ces résultats ont été obtenus grâce à un modèle démographique et économique appelé Future Elderly Model [2], mis au point par Goldman.

La médecine préventive ne serait donc pas toujours la politique de santé la plus efficace, financièrement parlant : traiter massivement de façon préventive contre certaines maladies touchant une faible proportion de la population génère plus de coûts que de traiter uniquement les patients atteints. La médecine préventive se doit donc d’être ciblée sur les personnes présentant les facteurs de risque les plus élevés pour être réellement efficace. D’après une étude [3] menée par des chercheurs de Tufts University et de la Harvard School of Public Health, l’efficacité financière d’un traitement préventif peut varier en fonction des critères pris en compte : si le prix des consultations et des examens est systématiquement considéré, ce n’est pas le cas de certains coûts secondaires, comme ceux engendrés par les arrêts de travail liés à la garde d’un enfant malade, par exemple. Cette même étude tend à montrer que 20% seulement des pratiques préventives actuelles permettent effectivement de réduire les coûts des traitements médicaux. La médecine préventive, souvent présentée comme la recette miracle pour combler les déficits des systèmes de santé, n’est donc pas à généraliser aveuglément.

[1] Dana Goldman est professeur dans les départments de Pharmacie et de Plannification et Développement de USC, où il détient la Norman Topping Chair en médicine et politique publique. Il est également directeur du Shaeffer Center for Health Policy and Economics et a été nommé à l’Institute of Medicine en octobre 2009.

Source :


- Benefits of Health Care Prevention, Anna Cearley, USC News, 23/12/2009 : http://uscnews.usc.edu/health/benefits_of_health_care_prevention.html
- Is it cheaper to treat disease ? Amber Dance, LA Times Health, 28/12/2009

Pour en savoir plus, contacts :


- [2] Future Elderly Model : documents de référence (Anglais) : http://www.rand.org/pubs/technical_reports/TR169/
- Sur le Schaeffer Center for Health Policy and Economics : http://healthpolicy.usc.edu/
- [3] Texte de l’étude (Anglais) : http://content.nejm.org/cgi/reprint/358/7/661.pdf
Code brève
ADIT : 61880

Rédacteur :

Thomas Biedermann, deputy-sdv.mst@consulfrance-losangeles.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….