Mise en évidence de la structure d’une glycoprotéine du virus Ebola

, Partager

Des scientifiques du Scripps Research Institute, dirigés par Dennis Burton et Erica Ollmann Saphire du département d’immunologie, ont déterminé la structure d’une protéine critique du virus Ebola, un des virus les plus mortels sur la planète, qui tue entre 50 et 90% des personnes infectées.

Le virus Ebola, de la famille des filovirus, déclenche chez l’Homme et les primates une fièvre hémorragique foudroyante et mortelle suite à une forte déshydratation, une hémorragie massive et un choc cardio-respiratoire. Il n’existe à ce jour aucun traitement. Le virus est transmis par contact avec des liquides organiques de personnes déjà infectées. La pénétration du virus dans les cellules humaines se fait par l’intermédiaire de glycoprotéines de surface qui servent à initier l’attachement puis la fusion des membranes virales et de la cellule hôte.

Dans cette étude, les scientifiques décrivent la structure cristallographique d’une de ces glycoprotéines dans sa conformation tri-mérique liée à un anticorps neutralisant. Cet anticorps a été isolé à partir de la moelle osseuse d’un des rares survivants de l’épidémie de 1995 au Congo, une des épidémies d’Ebola les plus mortelles et qui avait décimé plus de 90% des personnes infectées.

La structure des glycoprotéines virales oligo-mériques natives telles qu’elles existent à la surface des virus est excessivement difficile à obtenir et de ce fait ces données sont excessivement rares. Cette étude va ainsi fournir des informations capitales sur la manière dont le virus fonctionne, notamment sur l’assemblage de ses protéines de surface et les mécanismes lui permettant d’échapper au système immunitaire. En plus des informations que cette nouvelle découverte apporte sur le virus Ebola, elle va également permettre de faire progresser les recherches sur d’autres virus. Cette découverte fournit donc un excellent modèle pour les spécialistes en virologie qui pourront s’en servir pour comprendre comment les protéines virales de surface sont assemblées et neutralisées par les anticorps, ce qui devrait permettre à terme le développement de futurs vaccins et traitements.

Source :


- Scientists Reveal Key Structure from Ebola Virus, TSRI News&Views, Jason Socrates Bardi, Vol 8. Issue 21, July 14, 2008 : http://www.scripps.edu/newsandviews/e_20080714/ebola.html
- Structure of Critical Protein From Ebola Virus Determined, ScienceDaily, July 11, 2008 : http://www.sciencedaily.com/releases/2008/07/080709155309.htm

Pour en savoir plus, contacts :


- Sur l’étude en question : http://www.nature.com/nature/journal/v454/n7201/abs/nature07082.html
- Sur le virus Ebola : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ebolavirus
- Sur Dennis Burton : http://www.scripps.edu/research/faculty.php?rec_id=4345
- Sur Erica Ollmann Saphire : http://www.scripps.edu/research/faculty.php?rec_id=62
Code brève
ADIT : 55999

Rédacteur :

Camille Arnaud, deputy-sdv.mst@consulfrance-losangeles.org - Florence Béranger, inserm-usa@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….