Mythes Par Gallon

, Partager

Selon l’ONG Environmental Working Group, les performances de consommation affichées par les constructeurs américains n’ont aucun rapport avec les performances réelles des véhicules. EWG réclame la modification des tests afin que ceux-ci reflètent davantage la réalité des modes de conduite et des conditions d’utilisation des véhicules.
Depuis 1985, les véhicules doivent satisfaire des performances moyennes de 27,5 miles par gallon (MPG) soit 8,55 l/100km pour les véhicules de tourisme et de 19,4 MPG (12,12 l/100km) à 22,2 (10,59 l/100km) pour les poids lourds (incluant la catégorie "légère" des SUV). Or, ces tests sont basés sur des conditions anciennes (1965 pour le test urbain et 1974 pour le test autoroute), ne simulent que des terrains plats, des accélérations molles, des températures extérieures optimales et une limitation à 55 miles à l’heure (ou 88,5 km/h qui n’est plus la règle fédérale depuis 1995). De plus, ils n’incluent aucun des équipements électriques (audio, climatisation) qui se sont généralisés. Sur 300 modèles étudiés, moins de 10% ont des performances réelles conformes à celles affichées.
EWG estime que la consommation réelle est d’environ 21,7 MPG (10,84 l/100km) pour les voitures et 16,3 MPG (14,43 l/100km) pour les poids lourds. Selon ses calculs, cette différence correspondrait à 710 millions de barils de pétrole, soit 2 mois de consommation américaine de carburants automobiles. L’ONG soutient donc l’initiative sénatoriale "Ten-in-Ten Fuel Economy", introduite le 20 juin, qui obligerait l’industrie automobile à réaliser des tests en conditions plus réaliste, tout en lui imposant des standards de consommations de 10 MPG supérieurs et en supprimant les privilèges dont bénéficient les poids-lourds "légers" (light trucks). Mais comme le fait remarquer EWG, cette initiative se heurtera au lobbying des constructeurs, qui font tout pour maintenir la situation en l’état.
Conséquence indirecte de tests "optimistes", on constate une tendance au ralentissement des véhicules à haute efficacité, comme les hybrides Prius, dont les conducteurs cherchent à coller aux consommations théoriques. De nombreux conducteurs se plaignent de la lenteur des hybrides, notamment lorsque ceux-ci sont autorisés, comme en Californie ou en Virginie, à emprunter sans condition les voies de dégagement rapide (carpool lanes, voies de co-voiturage, réservées aux véhicules emportant au moins deux personnes ou trois personnes suivant les cas) aux heures de pointe…


Source :

Le rapport de Environmental Working Group :
http://www.ewg.org/reports/realMPG/printerfriendly.php

Pour en savoir plus, contacts :


- Le test de consommation des véhicules : http://www.fueleconomy.gov/feg/how_tested.shtml
- Les conducteurs de Prius encombrent les voies rapides des autoroutes californiennes :
http://www.detnews.com/apps/pbcs.dll/article?AID=/20060415/AUTO03/604150408/1149
- Le Ten-in-Ten Fuel Economy Act (introduit au Sénat le 20/6/2006) :
http://frwebgate.access.gpo.gov/cgi-bin/getdoc.cgi?dbname=109_cong_bills&docid=f:s3543is.txt.pdf
Code brève
ADIT : 34616

Rédacteur :

Philippe Jamet, AST, Philippe.Jamet@diplomatie.gouv.fr

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….