Nanotechnology Innovation Summit - Le succès majeur du NNI : les infrastructures (partie 4)

, Partager

Le grand accomplissement du NNI ces 10 dernières années a été la mise en place de nouvelles infrastructures assurant les fondations solides d’un développement à grande échelle des nanotechnologies. La nouveauté du domaine imposait le développement et la généralisation d’instruments de visualisation et de mesure. Etant donné le prix de ces nouveaux outils, il était nécessaire de créer des centres mutualisés, des "user facilities". Des centaines de millions de dollars ont été investis dans le développement de centres de recherche et l’achat d’instrumentation. En plus de cet investissement "en dur", ce sont des communautés de recherche et des réseaux qui se sont constitués afin d’échanger des informations et de mettre en commun des ressources.


Ces infrastructures constituent les outils, les méthodes et les processus définissant l’éventail des possibilités pour passer des idées aux produits. Elles aident à catalyser la recherche interdisciplinaire. Elles permettent d’assurer la formation d’une force de travail nécessaire pour assurer les développements futurs. Elles sont utiles et nécessaires à la fois pour les chercheurs et les industriels. En résumé, elles constituent l’un des principaux moteurs de l’innovation et sont indispensables pour assurer la compétitivité de la science américaine dans le domaine.

Les infrastructures matérielles

Comme présenté dans l’article 3, les agences ont fortement investi ces dernières années dans le développement des infrastructures. Les cartes (figure 1 et 2) de même que la liste établie sur le site internet du NNI [1] montrent à quel point ces infrastructures sont nombreuses et réparties sur l’ensemble du territoire.


Le Department of Energy a créé cinq centres dédiés dans ses laboratoires nationaux, les Nanoscale Science Research Centers (NSRC) et vient de labelliser 46 Energy Frontiers Research Centers (EFRC) [2]. Le Department of Defense a monté un Institut for Nanoscience dans le Naval Research Laboratory [3]. La National Science Foundation finance 27 Materials Research Science and Engineering Centers (MRSEC) [4], 14 centres dans le réseau National Nanotechnology Infrastructure Network (NNIN) [5] ou encore une dizaine de Nanoscale Science and Engineering Centers (NSEC). Le National Institute of Health a par exemple mis en place 8 Nanomedicine Development Centers [6] et le Nanotechnology Characterization Laboratory [7] sur les questions de nanotoxicologie avec le National Institue for Standards and Technologie (NIST). Le NIST a lui fait construire le Center for Nanoscale Science and Technologie et sa NanoFab afin de travailler sur le développement d’instruments de mesures, de normes et de standards dans le domaine [8]. Une grande partie de ces infrastructures sont ouvertes et comportent des équipements qui peuvent être utilisés par les chercheurs et aux industriels.

Les infrastructures immatérielles

En plus de toutes les installations matérielles énumérées ci-dessus, le NNI a permis de mettre en place une large variété de réseaux. Ceux-ci sont d’une importance capitale pour transmettre les informations sur les possibilités offertes étant donné le développement rapide et massif des infrastructures. Une des priorités du NNI, énoncée dans la nouvelle version de sa stratégie, consiste à mettre en place un portail internet permettant d’assurer une mise en commun optimale de tout ce qui se fait dans le domaine.

Parmi ces réseaux, il est possible de mentionner le forum Internano du National Nanomanufacturing Network (NNN) qui permet aux chercheurs d’échanger des informations concernant la fabrication des nanomatériaux [9]. Le nanoHUB, financé par la NSF, regroupe des outils de simulation en ligne accessibles à l’ensemble de la communauté [10]. Le NIH a mis en place un réseau autour des efforts sur le traitement du cancer, le National Cancer Institute Alliance for Nanotechnology in Cancer [11]. En ce qui concerne la problématique santé, sécurité et environnement, l’International Council on Nanotechnologies (ICON) maintient sur son site internet un certain nombre de bases de données d’articles publiés [12]. Enfin, sur les questions d’enseignement, il faut citer le Nanotechnology Center for Learning and Teaching (NCLT). Le site internet du NCLT regroupe un ensemble de ressources utiles à tous les niveaux d’enseignement pour promouvoir et faire connaître les nanotechnologies [13].

Cet inventaire à la Prévert des infrastructures n’est pas exhaustif. Cet échantillon illustre la variété des initiatives des différentes agences afin de construire une communauté très élargie capable d’interagir sur l’ensemble des défis posés par le développement des nanotechnologies : recherche, innovation, transmission des savoirs, etc. Cette importante structuration du domaine était capitale pour asseoir le champ des recherches sur des bases solides. L’objectif pour les 10 années à venir : maintenir ces infrastructures, les développer et capitaliser sur leur potentiel.

A lire également :

Nanotechnology Innovation Summit :

=> Partie 1 - Bilan général
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/65399.htm

=> Partie 2 - La naissance du NNI et son évolution
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/65400.htm

=> Partie 3 - Les agences fédérales dans le NNI, trois exemples
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/65401.htm

Source :

Nanotechnology Innovation Summit, Washington DC, 8-10 décembre 2010

Pour en savoir plus, contacts :


- [1] Liste des infrastructures financées par le NNI : http://www.nano.gov/html/centers/nnicenters.html
- [2] Le site des Energy Frontiers Research Centers : http://www.er.doe.gov/bes/EFRC/index.html
- [3] Le site internet de l’Institut for Nanoscience du Naval Research Laboratory http://www.nrl.navy.mil/nanoscience/
- [4] Le site internet du réseau des MSREC : http://www.mrsec.org/centers
- [5] Le site internet du National Nanotechnology Infrastructure Network : http://www.nnin.org/
- [6] Liste des Nanomedicine Development Centers : http://nihroadmap.nih.gov/nanomedicine/fundedresearch.asp
- [7] Le site internet du Nanotechnology Characterization Laboratory : http://ncl.cancer.gov/
- [8] Le site internet du Center for Nanoscale Science and Technologie : http://www.nist.gov/cnst/index.cfm
- [9] Le protail Internano : http://www.internano.org/
- [10] Le nanoHUB : http://nanohub.org/
- [11] Le site internet du National Cancer Institute Alliance for Nanotechnology in Cancer : http://nano.cancer.gov/
- [12] Le site internet de l’ICON : http://icon.rice.edu/
- [13] Le site internet de la NCLT Community : http://community.nsee.us/
- [14] NNI Supplement to the President’s Budget FY2008, http://www.nano.gov/NNI_08Budget.pdf
Code brève
ADIT : 65402

Rédacteur :

Vincent Reillon, deputy-phys.mst@consulfrance-houston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….