Networking franco-américain au congrès de la Materials Research Society à Phoenix

, Read this page in English , Partager

Le Service pour la Science et la Technologie du poste de Los Angeles a organisé une session de networking franco-américain associant scientifiques et industriels au congrès de la Materials Research Society à Phoenix

La session annuelle de printemps du congrès de la Materials Research Society (MRS) s’est tenue du 17 au 21 avril 2017 au Convention Center de Phoenix, Arizona. La MRS organise chaque année deux congrès aux Etats-Unis, au printemps et à l’automne. La ville de Phoenix, choisie en 2016 après San Francisco pour héberger le congrès de printemps, devrait l’accueillir encore au moins en 2018. Ce congrès international interdisciplinaire est un des plus importants du domaine et couvre de nombreux aspects des sciences des matériaux. Par exemple et non exclusivement : matériaux pour le stockage et la conversion de l’énergie, biomatériaux, matériaux pour l’électronique, nanomatériaux. La recherche sur les matériaux est une priorité scientifique et technologique importante, aussi bien aux Etats-Unis qu’en France.
Ce congrès a attiré cette année 4800 scientifiques et 105 exposants.

Le Service pour la Science et la Technologie du poste de Los Angeles a organisé cette année en marge de ce congrès un événement de mise en relation associant des chercheurs et des représentants d’entreprises français et américains, dans le but de favoriser la visibilité de la recherche française, et les interactions entre les deux pays.

Cet événement a accueilli une centaine de participants, dont une soixantaine de français, et a été ouvert par l’attaché scientifique du poste de Los Angeles qui a présenté aux participants les programmes de soutien à la coopération franco-américaine dans le domaine de la science et de l’innovation.
Le Pr. William Petuskey, chercheur en sciences des matériaux et Vice-Président associé pour la science, l’ingénierie et la technologie à l’Office of Knowledge Enterprise Development de Arizona State University (ASU) a présenté ensuite la stratégie et les faits marquants de ASU dans le domaine. Il a été suivi par le Pr Pierre Lucas, chercheur d’origine française travaillant à l’University of Arizona à Tucson (UA) qui a dressé un tableau parallèle pour cette Université. Par ailleurs, le Pr Lucas, qui entretient de riches interactions scientifiques avec la France (il a notamment été responsable pendant 8 ans d’un Laboratoire International Associé, ou LIA, entre le CNRS et UA) a donné beaucoup d’informations sur ces opportunités, vues depuis les Etats-Unis. Deux chercheurs français ont ensuite décrit le paysage de la recherche en sciences des matériaux en France, sous l’angle du CEA-LITEN (Dr Olivier Raccurt, Grenoble) et de l’Ecole Polytechnique/Université Paris-Saclay (Dr Pere Roca y Cabarrocas).
Dans la deuxième partie de cette session, Mme Alison Gilbreath, Vice-Présidente du Greater Phoenix Economic Council (un groupement public-privé dont l’objectif est d’attirer des entreprises et de démontrer l’attractivité économique de la région), a expliqué les avantages de l’écosystème de la région pour l’implantation d’entreprises. Puis, quatre entreprises innovantes françaises, et une start-up d’Arizona ont présenté leurs produits et services.

La soirée a été conclue par une réception permettant de nombreux échanges.

A en juger par les discussions pendant la réception, les présentations ont provoqué chez de nombreux participants américains une prise de conscience de l’excellence de la recherche et de l’importance des moyens déployés dans le domaine des sciences des matériaux en France, ainsi que des outils existant pour structurer les collaborations. Il est envisagé de réitérer cette initiative en 2018, peut-être sous une forme plus ambitieuse, qui sera élaborée après discussion avec des partenaires français et américains.