Neutralité, gouvernance et sécurité d’Internet : au coeur du State of the Net 2014

, Partager

Neutralité d’Internet, gouvernance, vie privée, cybersécurité, immigration, la 10e conférence State of the Net a permis d’aborder un vaste panel de sujets. Comme l’a si bien dit Tim Lordan, directeur de l’Internet Education Foundation : "L’Internet prend une part significative des actualités. Rien que ces trois derniers mois, il y a eu l’entrée de deux films au box office basés sur des questions de politique d’Internet : Le Cinquième Pouvoir, autour du cas de Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks [1], ou encore The Internet’s Own Boy et l’histoire d’Aaron Swartz [2], un film-documentaire présenté au festival Sundance le 22 janvier 2014 où il a reçu un très bon accueil". L’Internet est donc au centre de l’actualité et de beaucoup de débats, mais cette conférence State of the Net 2014 a préféré n’offrir que des positions neutres à son public, en ne présentant que des états de fait et en évitant les prises de positions.


Tom Wheeler, Président de la FCC, au State of the Net 2014
Crédits : MS&T


FCC et la neutralité d’Internet

Première personnalité à s’exprimer devant la salle entièrement comble, le président de la Commission Fédérale des Communications (FCC [3]), Tom Wheeler décrit l’avènement de la 4e grande révolution des réseaux, après celle de la presse écrite, des chemins de fer, du télégraphe et des communications électroniques, celle du mariage des ordinateurs hautes performances et des systèmes de distribution. "Les technologies ont changé, pas les concepts conventionnels basiques" affirme-t-il. Internet est dans une phase où son évolution est rapide où tout se numérise et devient connecté. La FCC va donc conduire dès jeudi 30 janvier une série d’études sur l’impact sur les consommateurs de cette société tout numérique. Il s’agira donc principalement de voir les effets des transferts vers les acteurs d’Internet de standards existants pour les opérateurs traditionnels. "Si vous nous voulons que le haut-débit se développe, il doit pouvoir fournir des services comme ceux-ci [appels d’urgence]. Personne ne voudra souscrire à un forfait haut-débit si les services minimum ne sont pas fournis" affirme Tom Wheeler. La FCC n’a donc pas baissé les bras suite à l’échec de son procès contre Verizon [4], elle cherche les moyens de protéger juridiquement les consommateurs et de garantir ainsi la neutralité d’Internet.

Dans l’enchaînement de cette intervention, c’est le sénateur républicain Rand Paul qui est intervenu pour défendre la liberté d’Internet et surtout des internautes. Il faudrait s’assurer qu’Internet bénéficie d’une régulation légère mais qui puisse répondre aux problématiques d’aujourd’hui et de demain. Ainsi selon lui, toute personne devrait avoir la possibilité de poursuivre les entreprises qui transmettent des informations privées à un gouvernement sans leur accord. Les questions de vie privée ont d’ailleurs été régulièrement soulevées durant les conférences et débats qui ont suivis.

Gouvernance d’Internet

Le reste de la journée a vu plusieurs sujets phare être exposés lors de différentes conférences. Au premier rang figure la gouvernance d’Internet et le modèle multi-acteurs ardemment défendu par toute la communauté américaine. Ce mode de fonctionnement a fait ses preuves jusqu’à maintenant et a permis l’extension et la croissance continue d’Internet selon Larry Strickling du Ministère du Commerce. Laura DeNardis, professeure à l’American University, parle ainsi d’Internet comme étant le lieu d’un nouvel ordre mondial politique et économique. Elle voit le modèle multi-acteurs comme un proxy imperméable aux enjeux politiques qui n’ont rien à voir avec la Gouvernance propre d’Internet. Toujours selon elle, ni le modèle centralisé, ni le multilatéralisme [5] comme il en existe dans la plupart des institutions gouvernementales, ne permettront d’assurer la stabilité d’Internet. L’Ambassadeur des Etats-Unis aux Politiques Internationales d’Information et de Communication, Daniel Sepulveda, a réaffirmé de même les efforts du gouvernement du Président Barack Obama pour assurer une gouvernance d’Internet globale mais aussi pour défendre la sécurité des infrastructures.


Drew Houston, PDG de Dropbox, au State of the Net 2014
Crédits : MS&T


Cybersécurité, vie privée et Immigration

La cybersécurité a d’ailleurs été un autre grand sujet de discussion de cette conférence State of the Net 2014. Le gouvernement cherche toujours à solidifier ses infrastructures au travers de son cadre de travail national sur la cybersécurité qui est toujours en cours d’élaboration [6]. L’accent a été mis sur la forte implication d’un maximum d’entités différentes, du secteur public comme du secteur privé. La NSA a été évoquée à de multiples reprises mais principalement pour une autre raison, celle de la vie privée. Les informations qui continuent à être divulguées par Snowden font toujours débat. Entre la réforme du système de surveillance de la NSA et la nécessité d’utiliser des moyens de chiffrement pour assurer la protection des données des citoyens de tous les pays, beaucoup de questions se posent sur les limites de l’ingérence de l’Etat dans la vie privée des américains. Les lois actuelles aux Etats-Unis ne permettent pas d’assurer une protection totale des données et par conséquent, les entreprises réfléchissent à des solutions pour permettre à leurs utilisateurs de continuer à avoir recours à leurs services sans se soucier de ce facteur. Selon Drew Houston, PDG de Dropbox, plus de 70% des clients de sa société vivent en dehors des Etats-Unis alors que tous leurs centres de données sont localisés aux Etats-Unis. "Avant nous pouvions dire à nos clients qu’il n’y avait aucun souci à se faire sur leur vie privée, ce discours n’est plus possible maintenant". Principal sujet de discussion avec l’auditoire, Drew Houston n’en a pas pour autant oublié une autre de ses préoccupations : l’immigration. "Le problème de l’immigration est critique aujourd’hui. Nous accueillons dans nos murs des gens doués et talentueux, nous les formons pour ensuite les voir forcés de partir et devenir nos prochains concurrents".

Pour en savoir plus, contacts :


- [1] Wikileaks est une association de publications de documents et d’analyse politiques et sociales, principalement focalisée sur la fuite d’information - http://wikileaks.org/
- [2] Aaron Swartz est un informaticien et militant d’Internet dont le suicide, le 11 janvier 2013, a fait l’actualité et généré de multiples initiatives autour de ses convictions.

Source :

http://fr.wikipedia.org/
- [3] FCC - Federal Communications Commission. http://www.fcc.gov/
- [4] "La meutralité du Net menacée aux Etats-Unis ?" - LeMonde.fr - 15/01/2014 - http://www.lemonde.fr/technologies/article/2014/01/15/la-neutralite-du-net-menacee-aux-etats-unis_4348117_651865.html
- [5] "Multilatéralisme" - Wikipedia - 30/01/2014 - http://fr.wikipedia.org/wiki/Multilat%C3%A9ralisme
- [6] "Cybersecurity Framework" - NIST - 30/01/2014 - http://www.nist.gov/cyberframework/
Code brève
ADIT : 75119

Pour en savoir plus, contacts :


- [1] Wikileaks est une association de publications de documents et d’analyse politiques et sociales, principalement focalisée sur la fuite d’information - http://wikileaks.org/
- [2] Aaron Swartz est un informaticien et militant d’Internet dont le suicide, le 11 janvier 2013, a fait l’actualité et généré de multiples initiatives autour de ses convictions.

Source :

http://fr.wikipedia.org/
- [3] FCC - Federal Communications Commission. http://www.fcc.gov/
- [4] "La meutralité du Net menacée aux Etats-Unis ?" - LeMonde.fr - 15/01/2014 - http://www.lemonde.fr/technologies/article/2014/01/15/la-neutralite-du-net-menacee-aux-etats-unis_4348117_651865.html
- [5] "Multilatéralisme" - Wikipedia - 30/01/2014 - http://fr.wikipedia.org/wiki/Multilat%C3%A9ralisme
- [6] "Cybersecurity Framework" - NIST - 30/01/2014 - http://www.nist.gov/cyberframework/
Code brève
ADIT : 75119

Rédacteurs :


- Thomas Debacker, deputy-ntics@ambascience-usa.org ;
- Suivre le secteur Nouvelles Technologies de l’Information, Communication, Sécurité sur twitter @MST_USA_NTICS ;
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org.

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….