Nouvelle méthode pour préparer les électrodes de platine des piles à hydrogène PEM

, Partager

Parmi les nombreux défis technologiques que les chercheurs tentent de relever pour développer les piles à combustible, il y en a un qui est aussi économique : baisser le prix des piles en s’affranchissant au maximum de l’utilisation du platine qui sert de catalyseur sur les électrodes. Malheureusement à l’heure actuelle, seul le platine permet de catalyser efficacement la dissociation de l’hydrogène et de l’oxygène respectivement à l’anode et à la cathode. Si les piles à combustibles devaient remplacer un jour le parc automobile actuel, les réserves mondiales en platine seraient insuffisantes et cette situation entrainerait une inflation problématique des prix. Des chercheurs de Northeastern University à Boston cherchent donc de nouvelles techniques pour minimiser le dépôt de platine sur les particules de charbon activé qui composent les électrodes. A l’aide d’une technique de déposition assistée par un double faisceau d’ion, les chercheurs ont atteint une charge de platine sur la surface de l’électrode variant entre 0.04mgPt/cm2 et 0.1 mgPt/cm2, à comparer avec une charge habituellement comprise entre 1 et 0.1 mgPt/cm2 obtenue avec les techniques classiques d’électrodéposition pulsée ou de "sputtering". La technique IBAD (dual Ion Beam-assisted Deposition Technique) combine une déposition physique en phase vapeur avec un bombardement ionique. Cette technique pourrait faire l’objet d’une commercialisation d’ici 18 mois selon Sanjeev Mukerjee qui est à la tête de l’équipe travaillant sur cette technologie.

Source :

Northeastern University

Pour en savoir plus, contacts :

Sanjeev Mukerjee, s.mukerjee@neu.edu
Code brève
ADIT : 32432

Rédacteur :

Rémi Delville, science@consulfrance-houston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….